Aller au contenu principal

La viande bovine fait son cinéma

La journée annuelle viande bovine de la chambre d‘agriculture se déroulera le 13 décembre à Crécy sur le thème du regroupement des vêlages.

© AAP

Vous n’êtes pas obligé de croire les techniciens. C’est pourquoi lors de la prochaine journée viande bovine de la chambre d‘agriculture qui se déroulera le jeudi 13 décembre à Crécy-en-Ponthieu, ce sont des éleveurs qui vous expliqueront au travers de quatre films (voir encadré) comment ils ont réussi à grouper leurs vêlages et pourquoi ils ont choisi telle ou telle période.
70% des élevages ont des vêlages étalés sur huit mois et plus. Ce constat traduit un important problème d’organisation dans la conduite des élevages. La conséquence, c’est une perte de temps considérable, mais aussi une augmentation de la mortalité selon les statistiques du tableau de bord régional. C’est pourquoi les conseillers viande bovine ont décidé de s’attaquer au problème. Est-il si difficile de grouper les vêlages ? En fait, ce n’est pas compliqué à condition d’avoir la volonté d’y parvenir. Mais encore une fois c’est le technicien qui parle !
Alors ne ratez pas la journée du 13 décembre au cinéma le Cyrano à Crécy-en-Ponthieu. Installés confortablement dans votre fauteuil, vous verrez et pourrez croire que tout est possible, et ce n’est pas du cinéma, enfin si… Pour les mordus de la race charolaise le rendez-vous aura lieu le 4 décembre à Pernes-les-Boulognes le matin et l’après-midi sera consacré à la visite de l’élevage de Georges Halipré.

TEMOIGNAGES
Olivier Jansseune
«Nous essayons de grouper les vêlages sur quatre mois»

Olivier et Virginie Jansseune (Earl des Marronniers) ouvrent leurs portes le 13 décembre.

Que verrons-nous lors de votre porte ouverte ?
Olivier Jansseune : Je participe souvent aux journées viande bovine et j’aime profiter des portes ouvertes en élevage pour apprendre des autres mais aussi comparer mon troupeau.
Aussi, c’est avec plaisir que je montrerai le nôtre. Nous avons 80 Blondes et engraissons une partie des mâles.
Un bâtiment d’élevage a été construit en 2002.
En 2011, 19 vaches ont été réformées à 511 kg carcasse. Pour la porte ouverte, nous aurons le GMQ des taurillons et le poids des génisses avec l’aide de Bovins croissance. En 2011, les taurillons ont été abattus à 442 kg à 15 mois et un lot est en fin d’engraissement. Pour la première fois deux veaux ont été sélectionnés pour le catalogue boucle rouge.

Comment organisez-vous vos vêlages ?
Nous avons toujours eu plus ou moins deux périodes de vêlages mais depuis trois ans nous essayons de grouper les vêlages sur quatre mois et non huit : septembre-octobre et mars-avril.
Mon objectif est de gagner du temps en élevage et d’optimiser l’utilisation des bâtiments et les 45ha de prairies. Au début, ce n’est pas évident à mettre en place, mais maintenant que l’objectif est presque atteint il est plus facile de travailler, même si parfois il peut y avoir concurrence avec les travaux des champs.

Avez-vous un message en prévision de la visite ?
Je n’ai rien à cacher ou à prétendre.
Je répondrai aux questions, sachant que je suis en appui technique depuis 2004 et que je dispose de chiffres précis.
Ensuite, le troupeau a été rajeuni car depuis deux ans je dépasse les 40% de renouvellement et l’âge moyen des vaches vêlées est de 46 mois.
Donc rendez-vous le 13 décembre, mes vêlages seront terminés depuis un mois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde