Aller au contenu principal

Consommation
La volaille soutient la consommation de viande

En 2021, la consommation individuelle de viande a continué à s’éroder, selon le bilan annuel de FranceAgriMer. Seule la viande de volaille est en progression. Le porc se maintient grâce à la croissance de la population.

viande poulet
© Pixabay

La volaille est la seule espèce de viande à avoir vu sa consommation par habitant progresser en France en 2021 (+1 %), indique le bilan annuel de la consommation des produits carnés établi par FranceAgriMer sur la base d’un calcul par bilan et d’un panel consommateurs. Dans le même temps, celles de porc et d’agneau sont restées stables et celles de bœuf et de veau a baissé de 0,6 %. Toutes espèces confondues, la consommation individuelle de viande par habitant a continué sa lente érosion entamée en 1998 après un pic de 93,6 kg par habitant et par an en équivalent carcasse de viandes (kgec). La consommation individuelle de viandes n’a cependant subi qu’un très léger repli par rapport à 2020 (- 0,1 %), avec 84,3 kgec.

A la faveur de la croissance de la population, le bilan global de la consommation française de viande passe en revanche dans le vert et montre une belle résistance. La consommation totale s’est en effet élevée à 5,7 millions de tonnes équivalent carcasse (tec) en 2021, en croissance de 0,7 % par rapport à 2020. Selon cette approche, la volaille progresse plus nettement (+1,5 %), le porc bascule dans le positif (+0,6 %) et l’évolution de la consommation de bœuf et de veau est presque à l’équilibre (-0,1 %).

En quantité, la viande de porc, y compris sous forme transformée, reste la viande la plus consommée en France, avec 31,5 kg par habitant, devant la volaille (27,9 kg) et les viandes bovines (22,2 kg).

Des tendances de fond qui se poursuivent

Les dynamiques des différentes espèces diffèrent cependant fortement. Si la viande de porc figure toujours en tête des viandes favorites des Français, celle-ci ne cesse de reculer depuis 20 ans. Entre 2001 et 2021, la consommation individuelle de porc et charcuterie a fondu de 13 %.

A l’inverse, la volaille, qui a détrôné le bœuf en deuxième position il y a une dizaine d’années, poursuit son envolée. En quarante ans, la consommation a doublé. « Cette évolution positive de la consommation de volaille s’explique, d’une part, par un prix relativement bas par rapport aux autres viandes, d’autre part par une innovation constante qui accompagne les nouvelles attentes des consommateurs (praticité, forte diversité de produits, goût consensuel, etc.) », commente le rapport de FranceAgriMer.

L’explosion de la demande de volaille n’a cependant pas profité à tous les volatiles. C’est en effet essentiellement la consommation de poulet qui se développe au détriment des autres volailles, notamment la dinde mais aussi le canard, dont les disponibilités ont été réduites en raison de la grippe aviaire. En outre, ce sont les produits transformés (comme les panés, découpes, etc.) qui sont de loin les plus dynamiques, à la différence des produits entiers qui, eux, baissent. Enfin, le rapport observe que la hausse de la consommation de volaille « n’a pas été accompagnée en totalité par une hausse de la production ». En effet, depuis 1981, celle-ci a progressé de 36 %, « le restant de la hausse des volumes consommés étant assurée par la croissance des importations ».

Enfin, autre phénomène de fond : la réduction de la part des viandes bovine et ovine. Bœuf et veau représentaient encore près de 30 % de la consommation individuelle de viande il y a 20 ans, contre 26 % aujourd’hui. Quant à la viande ovine, elle ne pèse plus que 3,2 % en 2021, contre 4,7 % en 2021.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde