Aller au contenu principal

Lait : le Cniel part à la rencontre des consommateurs

Comme chaque année depuis 2001, le 1er juin est marqué par la Journée mondiale du lait. Le Cniel organise pour l’occasion des animations à Paris, afin de promouvoir la filière laitière auprès du grand public. Au pied de la statue de la République, Thierry Roquefeuil, président du Cniel, ouvre ce week-end dédié au lait par un discours résolument tourné vers le consommateur. Il regrette qu’à la brique de lait, les Français préfèrent parfois les boissons végétales, les « crèmes sans crème et autres potions miracles qui n’ont rien de traditionnelles. » Il relève qu’à l’heure où la demande se réoriente vers le « bien manger » et le « fait maison », la filière laitière utilise « des process technologiques maîtrisés et limités, à partir de la matière première naturelle, le lait. »

Thierry Roquefeuil s’interroge également sur l’impact des recommandations nutritionnelles telles que le Nutriscore sur les filières. « Si l'intention est louable et de la responsabilité des Pouvoirs publics, ces outils sont-ils à la hauteur du réel enjeu de la santé des citoyens ? » Enfin, le président du Cniel dénonce une inégalité alimentaire entre les catégories sociales, et souligne que le lait « a l'un des meilleurs rapport qualité nutritionnelle/prix. La filière laitière a toujours considéré de son devoir de proposer à toutes les bourses, de bons produits laitiers. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde