Aller au contenu principal

Le bio s’installe dans les cantines

De plus en plus de restaurants collectifs offrent des produits bio à leur table.

En 2013, près de six restaurants collectifs sur dix servaient des produits bio dans leurs menus.
En 2013, près de six restaurants collectifs sur dix servaient des produits bio dans leurs menus.
© jc gutner

 

Comme à la maison, la présence du bio s’affiche de plus dans la restauration hors domicile. Ainsi entre 2009 et 2013, celle-ci a multiplié par près de deux ses achats de produits bio, passant de 92 millions à 172 millions d’euros, selon l’Agence Bio. En 2013, près de six restaurants collectifs sur dix servaient de la bio à leurs convives contre seulement 36 % en 2009 et 4 % en 2006.
Le secteur scolaire apparaît le plus motivé : 79 % des établissements proposaient des produits bio dans leurs menus, suivi du secteur du travail (55 %), puis de la santé et du social avec 27 % des sites seulement.
L’introduction est plus significative dans le secteur public (70 % des établissements) que dans le secteur privé (44 % des établissements).
Selon Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence Bio, l’arrivée des produits bio se fait majoritairement en faveur de produits et d’ingrédients : fruits, yaourts, légume frais (51 % des établissements) plutôt que par les plats (21 %) ou de menus entièrement bio (28 %). Parmi les restaurants collectifs proposant des produits bio, 6 sur 10 en mettent au menu au mois une fois par mois (contre 36 % en 2009), 4 sur 10 au moins une fois par semaine (17 % en 2009) et 16% tous les jours (5 % en 2009).
La question du prix qui constitue un frein à l’introduction du bio dans les cantines semble de mieux en mieux maîtrisée. Selon l’Agence bio, 62 % des établissements estiment que le surcoût engendré par l’introduction du bio est inférieur à 20 %. Et certains parviennent à limiter les prix en réduisant le gaspillage et en procédant à une meilleure organisation des achats (priorité aux achats de proximité, groupés, mise concurrence des fournisseurs…).

 

 

L’agriculture biologique prend de l’ampleur en Europe
Les superficies consacrées à l'agriculture biologique en Europe sont passées de 4,3 millions d’hectares en 2000 à plus de 10 millions en 2013. Quatre pays ont dépassé le million d’hectares : l’Espagne (1,6 Mha), l’Italie (proche de 1,2 Mha), puis la France qui avec 1,06 Mha  vient de dépasser l’Allemagne (1,05 Mha). Avec 25 467 exploitations, France occupe la quatrième place derrière l’Italie (43 831), l’Espagne (30 462) et la Pologne (25 944). L’expansion de l’agriculture biologique est également très significative dans les pays de l’Europe orientale ainsi qu’en Suède.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde