Aller au contenu principal

Distribution
Les Abbevillois peuvent acheter du lait « vraiment d’ici »

Sur son site d’Abbeville, le groupe coopératif Lact’Union a ouvert le 27 avril un drive au grand public pour lui permettre d’acheter directement des produits laitiers sous sa propre marque.

Drive Lact'Union
Les premiers retraits au Drive d'Abbeville de Lact'Union ont été effectués mercredi 27 avril.
© Lact'Union

Pour se faire connaître des riverains de ses usines, voire d’un peu plus loin, le groupe Lact’Union n’hésite pas d’habitude à ouvrir ses portes à l’occasion de la Journée mondiale du lait. En 2022, un pas supplémentaire a été franchi avec l’inauguration ce mercredi 27 avril d’un drive sur son site d’Abbeville (80).

Le principe ? Il est relativement simple : les consommateurs abbevillois et des alentours sont invités à se rendre sur un site web dédié et à faire leurs achats en quelques clics. Une fois la commande validée, il leur suffit de se rendre dans les locaux de la coopérative, rue du château d’eau, pour récupérer leur commande. Après une première journée d’ouverture, « tout s’est bien passé », témoignait le 27 avril, Sébastien Grimonpon, responsable amont de la coopérative. « Les clients étaient plutôt satisfaits et ont promis de revenir », assure-t-il. Fin de journée, une cinquantaine de personnes avaient en effet déjà ouvert un compte. Ouvert cinq jours sur sept pour ses débuts, le drive sera accessible deux jours par semaine (lundi et mercredi) dans les prochaines semaines.

Drive Lact'Union

Service et communication positive

Anecdotique en apparence, cette nouvelle activité pour Lact’Union lui permet de communiquer sur ses métiers et les pratiques de ses adhérents. « C’est cela que les consommateurs qui utilisent le Drive viennent chercher, constate M. Grimonpon. C’est une clientèle particulière qui s’intéresse à la manière dont sont fabriqués les produits qu’elle consomme ». L’autre avantage du Drive est de pouvoir répondre à des consommateurs parfois « frustrés » de ne pas pouvoir acheter directement à l’usine. « Quand nous participons à des événements, on rencontre des personnes qui veulent nous acheter en direct, mais nous ne pouvions par les satisfaire jusqu’à présent », reconnait la coopérative qui s’est adaptée depuis, « sans avoir eu besoin de recruter ou de faire de gros investissements ».

drive

Quant au risque de concurrence entre le drive et les circuits de distribution traditionnels de la coopérative, il est « faible », voire « inexistant », selon le président de Lact’Union Olivier Vermès, à qui on a posé la question milieu de semaine. « Étant donné que nous ne vendons que sous marques de distributeurs (MDD) ou avec notre marque export, nous ne touchons pas la même clientèle », assure-t-il. Pour Sébastien Grimonpon, « il s’agit surtout d’un moyen de communiquer positivement ». Pour accroître encore un peu plus sa notoriété et défendre sa place dans le paysage local, Lact’Union participera au Festival de l'agriculture les 21 et 22 mai à Abbeville.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde