Aller au contenu principal

Les députés disent «oui» au retour temporaire des néonicotinoïdes

A l'issue de débats qui se sont prolongés tard dans la nuit du 5 au 6 octobre, l'Assemblée nationale a adopté le texte ré-autorisant l'utilisation dérogatoire et temporaire des néonicotinoïdes pour l'enrobage des semences de betteraves.

Le vote solennel de l'ensemble du texte de loi aura lieu le mardi 6 octobre, après les questions au gouvernement.
Le vote solennel de l'ensemble du texte de loi aura lieu le mardi 6 octobre, après les questions au gouvernement.
© Assemblée Nationale

Tout au long de l'après-midi du lundi 5 octobre, on a pu suivre les échanges parfois nourris de députés tantôt s'opposant, tantôt appuyant le projet de loi du Gouvernement devant permettre la réutilisation des néonicotinoïdes sous conditions pour la protection de la betterave contre le virus de la jaunisse.

C'est finalement bien après minuit qu'une disposition clé du projet de loi a été adoptée par les députés. Amendé à la marge, l'article 1er permet ainsi d'ouvrir la voie à une dérogation de l'utilisation des néonicotinoïdes. S'y ajoutent deux mesures qui avaient été auparavant présentées en commission : la création d'un conseil de surveillance et l'interdiction d'implanter des cultures attirant les abeilles sur les parcelles où ont été utilisés des néonicotinoïdes. Une manière de « verdir » le texte.

« C'est un texte difficile, important, qui ne veut pas opposer économie et écologie » a déclaré le ministre de l'Agriculture Face au feu nourri des opposants à ce texte, en particulier issus de la gauche, le ministre Denormandie a rappelé que l'un de ses enjeux était de sauvegarder « notre souveraineté », et de refusant de « tuer une filière française pour importer des sucres polonais, allemands ou belges ».

Le vote solennel sur l'ensemble du projet de loi, doit quant à lui avoir lieu ce mardi après-midi, après les questions au gouvernement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde