Aller au contenu principal

Jeunes Agriculteurs
Les JA de la Somme alertent les élus sur le gaspillage des terres agricoles

Semaine nationale de la préservation du foncier agricole.

Le contenu du courrier envoyé aux élus du département.
Le contenu du courrier envoyé aux élus du département.
© AAP

Dans le cadre de la «Semaine nationale de la préservation du foncier agricole», du 5 au 10 novembre 2012, Jeunes Agriculteurs de la Somme a souhaité lancer le dialogue avec les élus sur cette problématique. Pour cette nouvelle édition, les élus du territoire ont reçu un pli contenant de la terre en petite quantité, avec la mention «vous avez maintenant la chance d’être l’un des seuls à en posséder». Cet envoi est accompagné d’un courrier officiel présentant les revendications du syndicat. Par ce biais, Jeunes Agriculteurs de la Somme a pour objectif de communiquer sur la disparition de la terre agricole.

48 m2 disparaissent chaque seconde dans la Somme
«La terre est un bien rare et précieux : accéder à ce bien est de plus en plus complexe» explique Marc Hossart, président de JA 80. «La progression des espaces artificialisés s’opère principalement aux dépens des terres agricoles. La France en perd chaque seconde 26 m², soit la surface d’un département français tous les sept ans, et dans notre département, ce sont 48 m² qui disparaissent chaque seconde, soit près du double de la moyenne nationale».
Les terres prises à l’agriculture sont utilisées pour la réalisation de grands ouvrages, de zones d’activités, de logements. Elles sont parfois même laissées en friche plusieurs années dans l’attente de constructions futures.

Des outils à utiliser
La loi de modernisation de l’agriculture du 13 juillet 2010 comporte trois mesures pour lutter contre ce phénomène de gaspillage des terres : la mise en place dans chaque département d’une commission de la consommation des espaces agricoles, la création d’un observatoire de la consommation des terres agricoles et l’instauration d’une taxe sur les plus-values en cas de vente d’une terre agricole devenue constructible.
«Ces outils existent, il faut les utiliser, les développer et leur donner plus de poids pour freiner réellement la consommation de foncier agricole», insistent les JA.
«Nous ne nous opposons pas au développement économique de notre société mais nous pensons qu’il est possible de mettre en œuvre une meilleure politique de gestion du foncier, notamment grâce à la densification et la réduction des emprises foncières lors de la construction des grands ouvrages et des zones d’activités», commente Marc Hossart. Il est primordial de privilégier les friches industrielles plutôt que des terres agricoles.

La Cdcea : près de 300 ha préservés
La Commission départementale de la consommation des espaces agricoles (Cdcea) de la Somme a été créée par arrêté préfectoral du 12 mai 2011.
De ce fait, elle est l’une des toutes premières créées en France. Depuis sa création, cette commission a permis de maintenir près de 300 hectares au sein de l’agriculture.
Les Cdcea ont été instituées par la loi de modernisation de l’agriculture du 13 juillet 2010. Elles peuvent être consultées sur toute question relative à la régression des espaces agricoles et sur les moyens de contribuer à la limitation de la consommation des espaces agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde