Aller au contenu principal

Céréales
Les marchés des grains profitent de l'épisode de gel

Les cours du blé et du colza ont légèrement progressé ces derniers jours en réaction à la vague de froid qui touche l'Europe.

Gel sur céréales
Toutes les filières demandent l’activation de mesures d’urgence comme l’exonération de la taxe sur le foncier non bâti, le déplafonnement des aides de minimis, l’activation du Fonds d’allègement des charges (FAC) ou encore le déplafonnement du Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA).
© Arvalis-Institut du végétal

Les prix du blé progressaient, le 7 avril à la mi-journée, s'agissant des échéances liées aux récoltes de la prochaine campagne de commercialisation, conséquence directe des inquiétudes liées à la vague de froid qui touche actuellement l'Europe.

« Les épis qui sont à l'état embryonnaire dans les tiges sont d'autant plus sensibles à des gels importants, comme ceux qu'on a aujourd'hui, qu'ils sont développés », a déclaré, lors d'une conférence de presse, Stéphane Jézéquel, directeur scientifique à l'institut technique Arvalis.

S'il note que les céréales ont « des capacités de récupération » après un épisode de gel de ce type, du fait qu'il y a « plusieurs tiges par plante » et que les tiges dites « secondaires » peuvent monter en épi pour compenser, il y aura « certainement des champs, des parcelles, des régions où les céréales très développées auront des dégâts importants avec cette vague de froid ».

La veille, les prix du colza repartaient à la hausse, soutenus par le pétrole et des craintes liées à la vague de froid en Europe, « avec des risques de dégâts de gel, notamment sur le colza », a souligné de son côté le cabinet Agritel dans une note publiée le 6 avril.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour Antoine, Carole et Yann Lardeur, le robot d’alimentation est une réponse au manque  de main-d’œuvre pour leur atelier d’engraissement de quatre-cents taurillons. 
Un premier robot d’alimentation est installé dans la Somme
La famille Lardeur, installée en Gaec à Beauquesne, a fait le choix d’investir dans un robot d’alimentation Lely Vector pour son…
Richard sur terre met les pieds en baie de Somme
Le youtubeur défenseur de la ruralité Richard sur terre débarque ce week-end sur le littoral picard, à Cayeux-sur-Mer, où il sera…
OFB
« L’OFB va monter en puissance », selon son DG
L’agriculture « est un des combats prioritaires » de l’Office français de la biodiversité, a déclaré son directeur général,…
Forte pression mildiou : que faire ?
 Ne pas relâcher, continuer à protéger le feuillage, sont les conseils d'Arvalis Institut du végétal.
La nouvelle répartition des pulpes Tereos fait grincer la campagne
Tereos a décidé une nouvelle méthode de répartition des pulpes et une nouvelle grille de tarifs dès la prochaine campagne…
Pluies incessantes et orages violents frappent la campagne
Des orages localisés ont fortement touché des parcelles de la Somme ces derniers jours, notamment dans le secteur de Conty. Plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde