Aller au contenu principal

Elevage
Les prix du porc en chutent partout en Europe, sauf en France

Les prix du porc n’en finissent pas de baisser en Espagne, en Allemagne, Italie et Danemark, à 1,30 €/kg pour l’Allemagne, tout en continuant de tenir à 1,35 €/kg sur le marché du porc breton de Plérin.

porc
© Pixabay

La crise du porc en Allemagne est causée par l’épidémie de peste porcine (PPA) qui s’étend, avec 2 000 cas recensés sur des sangliers en Brandebourg et Sachsen, et quelques cas sur des porcs. A son apparition, la Chine avait cessé d’importer des porcs d’Allemagne, créant un afflux de porc sur le marché européen. Or, les prix en Chine sont également en train de plonger et les autorités chinoises tentent de gérer un trop plein de production, alors que les éleveurs procèdent à des abattages en masse dus également à la crainte d'un regain de PPA dans le pays. C’est le paradoxe : après avoir soutenu massivement depuis deux ans les élevages pour retrouver un niveau de production d’avant la pandémie de PPA qui avait décimé le cheptel, les autorités chinoises sont contraintes de stocker des volumes pour éviter l’effondrement des prix, en chute de 16 % à période comparable. 

Sur le marché européen, c’est en Espagne où l’offre et la demande sont de plus en plus déséquilibrées, à la fois en raison de la réduction des achats chinois et de la chute des cours en Allemagne. Les prix baissent, tout en restant plus élevés que dans le reste de l’Europe. Alors qu’en France, la stabilité des prix au mois d’août serait rendue possible grâce à la bonne application de l’offre étiquetée “Porc français” dans le commerce. Les cours en France avaient baissé drastiquement entre le 15 juin et le 15 juillet, perdant brutalement 20 centimes par kilo.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Les Grandes Gueules
Comme le monde agricole, les chasseurs ont désormais leur « Grande Gueule »
Pour faire partie du casting, il faut en avoir... de la gueule. L’émission radiophonique de débat d'actualité a dévoilé ce lundi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde