Aller au contenu principal

Les ZNT font s'embraser la campagne

Des mobilisations d'agriculteurs sont organisées dès le jeudi 19 septembre dans la Somme pour contester le projet d'arrêté sur les zones de non-traitement mis en consultation par le gouvernement.

© D. R.

Après avoir fait couler beaucoup d'encre, le projet d'arrêté sur les zones de non-traitement s'invite désormais sur les ronds-points et sur le bord des routes.

Pour contester un texte qu'ils considèrent mortifère pour l'agriculture française, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs appellent leurs adhérents à se mobiliser contre le texte, ainsi qu'à répondre à la consultation ouverte jusqu'au 1er octobre.
Plusieurs appels ont été lancés pour l'organisation de rassemblements. Dans le département de la Somme, FDSEA et JA donnent ainsi rendez-vous à tous ceux qui souhaitent encore aborder ces questions de voisinage avec un peu de sérénité ceux qui souhaitent encore aborder ces questions de voisinage avec un peu de sérénité» en plus d'une dizaine de lieux. Des feux baptisés «les feux de la colère » y seront symboliquement allumés.

Le début d'une série de mobilisations

Dans les jours suivants, d'autres actions pourraient être organisées. Le 18 septembre, FNSEA et JA ont en effet annoncé une mobilisation générale contre la « déconsidération » du monde agricole le 22 octobre.
« Il y a un sentiment de déconsidération qui est spectaculaire », a déclaré Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, évoquant le « mal-être » général des agriculteurs, et notamment l'incendie qui a touché le 17 septembre une exploitation dans l'Orne.

Aller à la rencontre des consommateurs

Parmi les premiers sujets de mécontentement, l'accord commercial UE-Canada (Ceta) « et indirectement l'accord UE-Mercosur, avec une mobilisation s'adressant à nos parlementaires», a indiqué Arnaud Gaillot, secrétaire général des JA. Les mobilisations qui ont débuté ailleurs en France dès le mercredi 18 septembre et qui s'étaleront durant tout l'automne sont organisées pour « aller à la rencontre du consommateur ». Il s'agit notamment de les sensibiliser sur l'origine des produits qu'ils achètent.

Dénonçant les « distorsions » de concurrence engendrées par ces accords commerciaux, Jérôme Despey a évoqué une « distorsion de plus » à propos du projet de mise en place de zones de non-traitement. L'élu de la FNSEA a exprimé le souhait d'«arriver à une forme de convergence de toute cette colère» par des rassemblements «dans tous nos départements le 22 octobre». Il a également évoqué une action au niveau européen le 15 novembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Pour ses premières vendanges, Martin Ebersbach a pu compter sur l’aide de sa famille et de ses amis. Reste tout le travail de vinification à réaliser.  Dégustation de la première coupe de vin effervescent bio d’Ailly-sur-Noye début 2023. 
Une première vendange au Vignoble des Vœux
Pour pouvoir s’installer à la ferme familiale des Vœux, à Ailly-sur-Noye, Martin Ebersbach a planté un vignoble pour y produire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde