Aller au contenu principal

Philatélie
Même sur un timbre, le renard divise

Pas encore en vente et déjà l’objet d’une polémique. Alors que La Poste doit mettre en vente une série « collector » de timbres à l’effigie du renard roux, cette initiative déchaîne déjà les passions. 

renard timbres la Poste
La Poste prend clairement position en faveur du renard, soulignant que « longtemps considéré comme un animal nuisible, le renard paie très cher une réputation injustifiée.»
© Pixabay

Peu importe la nature du courrier qui sera envoyé dans une enveloppe sur laquelle on y aura apposé un timbre de la série « renard », à elle seule, l’enveloppe sera porteuse d’un message. En éditant une série de timbres à l’effigie du renard, mais surtout en l’accompagnant d’un texte militant pour la protection du renard, La Poste a suscité un début de polémique. Le 13 avril, c’est en effet le média en ligne dédié à la chasse Chassons.com qui a soulevé le loup : « S’il est une bonne chose que nos amis goupils puissent pavaner sur les prochaines lettres envoyées par nos concitoyens, le discours affiché dans le cadre de cette opération peut paraître quelque peu étonnant. » 

Militantisme pro-renard ?

Dans un communiqué, La Poste prend clairement position en faveur du renard, soulignant que « longtemps considéré comme un animal nuisible, le renard paie très cher une réputation injustifiée (…) Parfois charognard, il élimine les petits animaux malades et évite beaucoup d’épidémies. Fort utile à l’agriculture, il consomme plus de six mille micromammifères (carnivores, rongeurs, insectivores, etc.) par an et concurrence ainsi très largement et naturellement les épandages de produits chimiques tels que la bromadiolone. Vous l’aurez compris, le renard est notre allié et nous nous devons de le protéger. » 

L’auteur de ce texte ne serait autre que Michel Chardin, présenté comme « photographe de nature qui milite activement pour la cause des animaux sauvages et en particulier les renards. » Pour Baudouin de Saint-Léger, rédacteur en chef de Chassons.com, « il est tout de même assez surprenant qu’une société à capitaux 100% publics et dont l’objectif est de livrer des enveloppes ou des colis se mette à donner des consignes nature auprès de la population. »

En vente à partir du 3 juin

Du côté de l’Aspas, une association aux positions anti-chasse bien connues, au contraire, on se réjouit de cette offre : « De superbes photos de renards dans leur milieu naturel sur des timbres 20g, et un message de sensibilisation sur la place du petit carnivore dans l’écosystème, l’ASPAS ne peut que saluer cette initiative de La Poste, entreprise de service public », écrit l’association sur son site Internet. Et d’en profiter au passage pour réaffirmer son opposition à régulation du renard et de toute autres espèce susceptible d’occasionner des dégâts (ESOD) : « Dans la très grande majorité des départements français, chaque année, les renards sont massacrés sans limite de nombre par tir, déterrage ou piégeage… Chaque année, on estime à 600 000 le nombre de renards tués dans l’Hexagone, une destruction de masse totalement injustifiée qui n’a absolument aucun sens sur le plan écologique, les renards étant comme tous les prédateurs des animaux territoriaux capables de s’autoréguler en fonction de la quantité de nourriture disponible. L’abattage des renards est même considérée contreproductive sur le plan sanitaire, que ce soit pour la borréliose de Lyme ou l’échinococcose alvéolaire. Alors ce ne seront sans doute pas, hélas, ces 32 000 timbres qui sortiront le renard de la liste de la mort des ESOD établie par le ministère de l’Écologie sous la pression des lobbies de la chasse et de l’agro-business, mais chaque action de sensibilisation menée pour réhabiliter cet animal si emblématique de notre bestiaire local est bonne à prendre, et à relayer ! »

la poste timbre renard

Le collector de 4 timbres est édité à 8 000 exemplaires. Il sera disponible en ligne dès le 3 juin 2024 sur le site de La Poste

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde