Aller au contenu principal

Municipales 2020 : le scrutin samarien résiste au coronavirus

Le premier tour des élections municipales et communautaires se tient ce dimanche 15 mars, malgré l'épidémie de coronavirus, avec une participation en baisse par rapport au scrutin de 2014... sauf dans la Somme où elle est supérieure à celle de 2014 (à 17h).

© Préfecture de la Somme

Les photos d'urnes sont parfois trompeuses. Dès l'ouverture des bureaux de vote pour les élections municipales et communautaires le dimanche 15 mars, dès 8h, la principale question était de savoir quelle serait la participation des Français.

Allaient-ils, malgré un alourdissement des mesures visant à limiter la propagation du coronavirus, se rendre dans leurs mairies et autres bureaux de vote ?

La réponse est oui, même s'il semblerait que le taux de participation ait quelque peu pâti de cette situation exceptionnelle.

Moins de votants à midi, rebond l'après-midi

Dans le département de la Somme, le taux de participation à 12h était de 23,88%, selon la préfecture de la Somme. A la même heure en 2014, il était de 24,64%. Plus tard dans l'après-midi, les électeurs samariens ont plutôt bien réagi en améliorant leur participation. Toujours selon les chiffres de la préfecture, le taux de participation à 17h pour le département de la Somme était en effet de 56,91%, contre 56,8% en 2014.

A l'échelle des Hauts-de-France, le taux de participation à 12h pour la région Hauts-de-France est de 19,16%, contre 23,73% en 2014. A 17h, ce taux est de 41,92%. Il était de 58,23% en 2014.

Des recommandations sanitaires dans les bureaux de vote

Le 9 mars dernier, une circulaire du ministère de l'Intérieur précisait l'organisation des élections municipales en situation d'épidémie de coronavirus Covid-19. Une série de mesures sanitaires visant à limiter la propagation du virus et protéger les membres des bureaux de vote, les scrutateurs ainsi que les électeurs devaient être prises : marquage au sol destiné à maintenir une distance d'environ un mètre entre électeurs, éviter les files d'attente à l'extérieur, affichage des gestes barrières dans chaque bureau de vote, lavage régulier des mains pour les votants mais aussi pour les membres des bureaux de vote, privilégier le contrôle visuel des pièces d'identité ou de la carte électorale afin d'éviter le contact physique avec les électeurs. Un point d'eau, ou à défaut du gel hydroalcoolique, devait permettre le lavage des mains. Le nettoyage du bureau de vote devait quant à lui être effectué avant et après le vote, celui des tables, des isoloirs et des urnes plusieurs fois par jour, et celui des machines à voter toutes les 30 minutes. Les isoloirs devaient être positionnés de manière à ce que les électeurs ne soient pas obligés de toucher le rideau. En ce qui concerne les stylos nécessaires à l'émargement, les électeurs pouvaient apporter leur propre stylo, à condition que l'encre soit bleue ou noire et indélébile.

« Le port de gants chirurgicaux n'est pas recommandé car il ne prévient pas la propagation du virus », rappelait en dernier lieu le ministère de l'Intérieur.

Compte-tenu du passage au stade 3 de l'épidémie de coronavirus pour une durée d'au moins 15 jours, l'ensemble de ces mesures reste en vigueur pour le second tour des élections municipales et communautaires du 22 mars.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc
Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000…
McCain s’engage dans l’agriculture régénérative
L’industriel spécialisé dans la transformation de la pomme de terre a annoncé le 9 juin son intention d’accompagner les…
Présence de rhizoctone brun sur tiges de pommes de terre.
Des parcelles de pommes de terre à surveiller
Mildiou d’abord, mais aussi traces de rhizoctone brun sur la tige et viroses sont à surveiller actuellement dans les champs de…
Désherbant non conforme : plus de peur que de mal... dans la Somme
Alertés au même titre que leurs homologues d’autres régions, les betteraviers de la Somme pourraient avoir échappé aux…
Des trucs et des astuces qui changent la vie
Ils en ont, de l’imagination, les éleveurs des Hauts-de-France. Dans les exploitations, des idées ingénieuses naissent pour…
Gérard Clay et Philippe de Raynal ont évoqué mardi 2 juin les contours de la stratégie qu’ils ont commencé à mettre en œuvre pour Tereos.
Pour trouver de meilleurs résultats, Tereos affiche un nouveau cap
Le groupe coopératif sucrier et amidonnier Tereos veut rapidement tourner la page d’un exercice 2020-2021 qui voit ses chiffres s…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde