Aller au contenu principal

Céréales
Noriap et Nestlé offrent une prime à l’agriculture régénératrice

L'officialisation d'un contrat portant sur une plus-value pour des céréales issues de parcelles conduites en agriculture régénératrice a eu lieu lors du Salon international de l'agriculture.

Agriculture régénératrice
Signature entre Noriap et Nestlé d'un accord pour une plus-value liée au changement de pratiques vers l'agriculture régénératrice.
© Noriap

La coopérative Noriap et le géant de l’agroalimentaire Nestlé ont signé le 4 mars « le premier contrat de blé en agriculture régénératrice » lié à une prime. Il s’agit de « rémunérer les efforts, la prise de risque de l’agriculteur », explique Philippe Florentin, d.g. adjoint du groupe nordiste, évoquant un supplément « à deux chiffres » pour chaque tonne livrée dès la récolte 2022.

Une soixantaine de céréaliers, représentant près de 4000 ha, sont initialement visés pour ce partenariat dans le cadre du collectif Sols vivants porté par la fondation Earthworm.

Le contrat sur cinq ans concerne l’usine de pet food Purina à Marconnelle (Pas-de-Calais), que Noriap approvisionne à hauteur d’environ 30 000 t, principalement de blé, également de maïs. Nestlé offre « une incitation graduelle » vers un changement des pratiques agricoles, précise Charles Leonardi, d.g. Supply chain.

L’agriculteur doit mesurer la santé des sols, liée à la matière organique, la vie dans le milieu, précise Bastien Sachet, directeur d’Earthworm. La performance des pratiques (couverture, réduction du travail du sol), la diversité des cultures déterminent aussi son classement, du niveau 1 au niveau 3, pour lui attribuer la prime.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lors de la campagne 2021-2022, 1,8 million de tonnes de betteraves ont été transformées par l'usine Sainte-Émilie durant une campagne de 115 jours.
Cristal Union revient sur son prix de 30 € pour 2022-2023
Contrairement à ce que le groupe coopératif avait annoncé en décembre dernier, le prix de la tonne de la prochaine campagne ne…
Drive Lact'Union
Les Abbevillois peuvent acheter du lait « vraiment d’ici »
Sur son site d’Abbeville, le groupe coopératif Lact’Union a ouvert le 27 avril un drive au grand public pour lui permettre d’…
Marc Fesneau
Marc Fesneau pour remplacer Julien Denormandie à l'Agriculture au gouvernement ?
Les discussions pour la constitution du premier gouvernement de la Première ministre Elisabeth Borne se poursuivent.
Festival agriculture picardie maritime
Abbeville prépare aussi son édition des « retrouvailles »
D’ici vendredi soir, les installations pour l’accueil du dixième Festival de l’agriculture en Picardie maritime devraient être…
L’augmentation mécanique du Smic impactera les minima conventionnels de la production agricole et des Cuma présentés ci-dessous à compter du 1er mai. 
Nouvelle grille des salaires au 1er avril 2022
Une nouvelle grille des salaires est parue au 1er avril 2022 (IDCC 7024). Une prochaine augmentation du Smic est aussi…
Aurélie Thaureau et Nicolas Portois (FDC 80) entourant Jean-Philippe Hermant, l’un des utilisateurs réguliers de la barre d’effarouchement en dépôt dans le canton d’Ailly-sur-Noye.
Faire place nette de gibier avant la fauche
Les cinq fédérations des chasseurs des Hauts-de-France ont investi l’an dernier dans l’achat de barres d’effarouchement qu’elles…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde