Aller au contenu principal

Nouveau groupement d’employeurs : une aide précieuse

Le service de remplacement, en collaboration avec la chambre d’agriculture, la FDSEA, les JA, Groupama et Cerfrance, a crée un groupement d’employeurs, en fonctionnement depuis le 1er mars 2018.

Le salarié peut intervenir sur tous types de travaux.
Le salarié peut intervenir sur tous types de travaux.
© Jean Nanteuil



Fonctionnement

Le groupement est une association, loi 1901. Son rôle est de mettre à disposition de ses adhérents des salariés avec lesquels il a conclu un contrat de travail. Ainsi, les salariés interviennent chez différents adhérents, mais n’auront qu’un seul interlocuteur, le groupement d’employeurs, pour les formalités administratives.
C’est un outil adapté aux besoins des agriculteurs et répond facilement à leur besoin de main- d’œuvre, tout en leur facilitant les formalités liées au recrutement et à l’embauche.
Le groupement gère les démarches administratives (recrutement, déclaration d’embauche, contrat de travail, fiches de paie …). Il facture mensuellement les heures effectuées par le salarié.
Il peut intervenir sur tous types de travaux (saisonniers, élevage, transformation…) et les besoins peuvent être ponctuels ou réguliers (par exemple : un besoin à mi-temps mais quotidien, ou encore une journée par semaine mais toute l’année).
Il permet d’offrir à ses salariés des temps pleins durables et ainsi de les fidéliser.

Adhérer au groupement
Peuvent adhérer, les exploitations agricoles, les Cuma, les ETA, les coopératives pour 50 € par an. Un premier rendez-vous est organisé afin de définir les besoins en main-d’œuvre (durée, période, compétences). Le groupement s’occupe du recrutement et des formalités administratives. Les adhérents, bien qu’étant déchargés de ces formalités, restent néanmoins responsables en tant que donneur d’ordre dans l’exploitation. Comme tout contrat de travail, les parties bénéficient d’une période d’essai.
La demande doit être anticipée et réfléchie par l’adhérent. Les recrutements sont faits en interne. Certains salariés du service de remplacement travaillent pour le groupement, le vivier d’agents permet d’assurer une partie des besoins. Pour les travaux spécialisés, les recrutements sont faits au fur et à mesure des demandes, via le pôle emploi, la bourse d’emploi, par candidatures spontanées, mais aussi de bouches à oreilles.

Le coût
La facturation de la mise à disposition couvre exclusivement les salaires versés, les charges afférentes aux salariés, les frais professionnels et les frais liés à la gestion administrative. Le coût facturé sera celui du salaire brut multiplié par un coefficient de 1,70. Avec un forfait de déplacement de 10 €.

Quelles activités aujourd’hui ?
Depuis son lancement, le groupement est composé de quatre adhérents dont une Sica. A ce jour, treize salariés sont embauchés. «Les travaux sont diversifiés, nous avons un contrat dans le circuit court, un contrat dans un centre équestre, un autre dans un élevage laitier et le restant sur la plantation de légumes», expliquent-ils. D’autres contrats sont déjà prévus et réservés pour la période de récolte et la saison des pommes de terre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde