Aller au contenu principal

Endives
Orien : l'arracheuse d'endives optimisée

C’est une innovation marquante pour le constructeur français de machines agricoles Pouchain. L’unique fabricant français d’arracheuses d’endives a présenté courant novembre un nouveau modèle baptisé Orion.

L’ETA STAM-Cornil, de Sainghin-en-Mélantois (59) est le premier heureux propriétaire de l’arracheuse Orion version 2020.
© APEF

C’est en plein champ et dans le respect des gestes barrières que l’Association des producteurs d’endives de France (APEF), en collaboration avec l’entreprise Pouchain et l’ETA STAM-Cornil (Sainghin-en-Mélantois), propriétaire du premier exemplaire, ont organisé des démonstrations en comité restreint pour présenter l’Orion aux producteurs d’endives, conseillers, ETA et Cuma.

Arracheuse endives

Un gabarit plus compact
Représentant les établissements Pouchain, Stéphane Raviart a mis en avant les plus-values qu’apporte ce nouveau modèle. Les changements les plus remarquables sont une augmentation de 70 % de la surface de nettoyage, une capacité de trémie qui passe de 8 à 16 m³, une gestion automatique du dévers jusqu’à 8 %. Contrairement à sa sœur aînée de 2008, le moteur de l’Orion se situe à l’arrière du châssis, ce qui permet un gain de confort et de stabilité. Le tassement et l’orniérage sont limités avec l’apposition de pneumatiques plus hauts et plus larges. Le réagencement de ces derniers permet de limiter le gabarit de la machine. Ainsi, il est désormais possible de circuler sans voiture pilote. Avec des éléments de l’arracheuse à pomme de terre Pouchain, l’Orion se distingue par sa capacité à intervenir en conditions pédoclimatiques difficiles tout en préservant la qualité des racines et du sol.

Une innovation bienvenue
Cette innovation imaginée par le constructeur Pouchain est la bienvenue dans le secteur de l’endive où les fabricants de matériels pour le travail de la racine jusqu’au conditionnement des endives sont de plus en plus rares. Après quelques années difficiles, la filière endive cherche, en effet, à moderniser les ateliers pour améliorer les conditions de travail afin de le rendre plus attrayant, y compris au champ, tout en consolidant le savoir-faire et les structures en place des constructeurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde