Aller au contenu principal

Ouverture de la Chine aux exportations de viande : l’UE en ordre dispersé

En termes d’export de viande, tous les pays de l’UE ne sont pas logés à la même enseigne.

Après dix-sept années d’embargo, le bœuf français va pouvoir être exporté vers la chine.
Après dix-sept années d’embargo, le bœuf français va pouvoir être exporté vers la chine.
© © D. R.



La visite du premier ministre français Edouard Philippe le 25 juin en Chine a coïncidé, comme attendu, avec la signature d’un protocole sanitaire d’exportation vers ce pays pour la viande bovine française, après dix-sept années d’embargo. Deux jours après, Londres a annoncé la levée par Pékin de l’interdiction d’importation du bœuf britannique qui était en vigueur depuis la crise de la vache folle il y a plus de vingt ans. La décision de la Chine fait suite notamment à une visite dans le pays de la première ministre Theresa May en début d’année.
L’accord entre Paris et Pékin concerne les «viandes de bovins de moins de trente mois, sans os, congelées ou réfrigérées, entières ou hachées» ainsi que le gras de découpe, selon le ministère français de l’agriculture. Les abats et autres co-produits de découpes ne sont donc pas encore ré-autorisés.
Les autorités chinoises, qui ont inspecté les candidats français à l’export - sept abattoirs, deux ateliers de découpe externes et deux entrepôts -, ont communiqué leur rapport à Paris. Les prochaines étapes sont la mise en place, si nécessaire, d’actions correctives par les établissements inspectés puis la publication de la liste des exportateurs agréés par Pékin.
Les premières expéditions devraient avoir lieu en septembre, estime l’interprofession française du secteur (Interbev).

Corée du Sud, Taïwan et autres en attente
Le marché chinois s’est déjà ouvert au bœuf irlandais, ce qui devrait être le cas «dans un proche avenir» pour la viande bovine française, néerlandaise et allemande, avait estimé en mai le commissaire européen à l’agriculture Phil Hogan, en déplacement en Chine.
Les procédures pour l’accès des exportations de l’UE dans ce secteur au marché de la Corée du Sud progressent dans le cas des Pays-Bas et du Danemark, l’Irlande et la Suède devant suivre. Taïwan doit ouvrir le sien plus tard cette année pour les Pays-Bas et la Suède, avant l’Italie, la France et le Danemark.
Le Japon s’est ouvert au bœuf frais et congelé autrichien et suédois ainsi qu’aux produits à base de viande italiens, cinq autres Etats membres étant en attente.
Par ailleurs, la Belgique, le Danemark, la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne sont déjà éligibles pour exporter au Mexique, des demandes néerlandaise et irlandaise d’accès à ce pays étant en bonne voie.
Enfin, selon les services de la Commission européenne, des progrès significatifs ont été enregistrés avec l’Arabie saoudite.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde