Aller au contenu principal

Pas plus de décès en mars 2020 qu’en mars 2018 en région

L’épidémie de coronavirus a-t-elle causé plus de décès que les années précédentes dans la Somme ? Les chiffres publiés par l’Insee apportent un éclairage.

Nombre de décès dans la Somme en mars.
Nombre de décès dans la Somme en mars.
© Insee

5 260 personnes sont décédées dans les Hauts-de-France du 1er et 30 mars 2020. C'est presque 11 % de plus qu'en mars 2019 (4 746), mais c'est aussi 8,8 % de moins (5 723) qu'en 2018. Dans la Somme, 610 personnes sont décédées au 30 mars, cette année. Deux ans plus tôt, au 30 mars 2018, ce chiffre s’élevait à 607 décès, soit à peu près la même chose. C’est ce que révèle l’Insee dans une récente publication. Le coronavirus n’aurait donc pas été si mortel que cela chez nous ? Les causes des décès sont néanmoins à analyser.

Le confinement a, par exemple, considérablement réduit les accidents routiers. Le nombre de morts sur les routes a baissé de presque 40 % en France en mars 2020, par rapport au même mois l’année dernière. En France, 57 441 décès ont été enregistrés en mars 2020 en France contre 52 011 en mars 2019. Il faut aussi préciser qu’en 2018, «la grippe saisonnière était encore virulente au mois de mars», explique l'Institut national de la statistique.

Les 65-84 ans les plus touchés

Selon les chiffres de l’Insee, on n’observe pas de surmortalité chez les moins de 64 ans, ni même chez les plus de 85 ans. En revanche, chez les 65-74 ans et les 75-84 ans, on observe clairement une surmortalité par rapport à 2019 et même 2018. 1 207 personnes âgées de 75 à 84 ans sont mortes entre le 1er et 30 mars 2020, contre 1185 en 2018 et 1018 en 2019, sur la même période.

Notre département suit le même schéma. 86 Samariens de 0 à 64 ans sont décédés en mars 2020, soit à peu près pareil que les deux années précédentes. 278 Samariens de plus de 84 ans sont décédées en mars 2020, c’est même moins qu’en mars 2018 (300). En revanche, 109 personnes de 64 à 75 ans sont mortes dans la Somme en mars 2020, c’est huit de plus qu’en 2019 et douze de plus qu’en 2018 ; et 137 personnes sont mortes en mars 2020, soit 43 de plus qu’en 2019 et dix de plus qu’en 2018, aux mêmes dates.

Où décède-t-on ?

L'Insee publie également des données détaillées selon le lieu du décès : domicile, Ehpad, hôpitaux… Dans la Somme, on observe surtout une augmentation du nombre de décès dans les hôpitaux et les cliniques privées : 407 décès en mars 2020, contre 306  décès en mars 2019 et 345 décès en mars 2018. En revanche, mois de personnes sont décédées à domicile en mars 2020 : 121 décès, soit 19 de moins qu’en 2019 et quarante de moins qu’en 2018. Même constat dans les établissements de personnes âgées : 32 décès en mars 2020, soit 5 de moins qu’en 2019 et 18 de moins qu’en 2018. Les mesures de confinement, prise très tôt selon les établissements, ont peut-être permis de limiter les infections au Covid-19.


L’Oise fait exception

Le nombre de morts en mars 2020 est inférieur ou quasiment égal à celui de mars 2018 dans l'Aisne, le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme, mais l’Oise ne suit pas cette tendance. Elle fait partie des six départements français (avec le Haut-Rhin, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine, les Vosges (+ 55 %) et la Moselle (+ 41 %)) où la surmortalité est de plus de 40 % en mars 2020 par rapport à mars 2019. 754 isariens sont décédés en mars 2020, soit 213 de plus qu’en 2019 et 176 de plus qu’en 2018.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde