Aller au contenu principal

Sodiaal
Payés pour réduire leurs volumes de lait bio

Face à la crise du lait bio, la coopérative Sodiaal a annoncé fin décembre à ses adhérents la mise en place d’une prime de 113 €/1000 l pour inciter les producteurs bio à réduire leurs volumes au premier semestre, période habituelle de pic de production.

Les producteurs de lait bio sodiaal sont incités à réduire leurs volumes.
© Pixabay

113 €/1000 l : c'est la prime que propose Sodiaal à ses producteurs de lait bio pour les inciter à réduire leurs volumes au premier semestre, période habituelle de pic de production. «Notre objectif est de retrouver un équilibre sur le marché, d’éviter les déclassements et de retrouver une valorisation du lait bio», déclare le président de Sodiaal Damien Lacombe. La filière fait face à une crise importante, car la fameuse équation offre-demande n'est plus à l'équilibre.

«Le niveau faible de l’incitation financière n’encouragera pas les producteurs bretons, sur la période de pâturage, à baisser leur volume», estime la Confédération paysanne de Bretagne dans un communiqué. Dans un contexte de décrochage entre l’offre et la demande, Sodiaal déclasse 10 % de ses volumes de lait bio en conventionnel. D'après la Conf’, «sur janvier, le lait déclassé sera payé moins cher que le conventionnel».

Sodiaal explique que le montant de 113 € retenu pour le montant de la prime correspond à la différence entre le prix du bio et du conventionnel sur un an. C’est aussi sur ce montant qu’est basé le prix payé aux éleveurs pour le lait déclassé : le prix du lait bio moins 113 €. «En période de baisse des cours du lait bio et de montée du conventionnel, le prix du lait déclassé passe sous le prix du lait conventionnel, mais cela se rééquilibre sur une année», assure Sébastien Courtois, administrateur chez Sodiaal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour être applicable dès le printemps 2022, l’arrêté cadre de gestion de l’eau devra faire l’objet d’une consultation publique dans les prochaines semaines.
Irrigation : la Dreal demande des restrictions drastiques dès 2022
La Dreal des Hauts-de-France veut utiliser une «harmonisation» pour faire passer des restrictions drastiques des volumes d’eau…
Payés pour réduire leurs volumes de lait bio
Face à la crise du lait bio, la coopérative Sodiaal a annoncé fin décembre à ses adhérents…
mobilisation
Menacée par des riverains récalcitrants, une ferme de l’Oise fait appel pour être respectée
Environ 200 agriculteurs se sont mobilisés le 30 décembre pour soutenir un de leurs collègues en conflit avec un collectif de…
Ynsect et Pompili
Ÿnsect au petit-déjeuner de ministres européens
La ministre française de la Transition écologique invite ses homologues européens à découvrir le chantier quasi-achevé de l’usine…
SIA
SIA 2022 : « Mon souhait est de le maintenir », déclare Julien Denormandie
Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, ne s’est pas franchement prononcé ce mardi 4 janvier sur la tenue de la 58
Yann Joly espérait faire reconnaître le «trouble de voisinage» causé par les éoliennes sur son troupeau. Le TGI de Paris l’a débouté, mais il souhaite faire appel.
Yann Joly, débouté, poursuit son combat face au parc éolien
Après l’audience du 16 novembre dernier, le tribunal judiciaire de Paris a rendu son verdict : Yann Joly, qui a vu son troupeau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde