Aller au contenu principal

Faits divers
Peta demande un hommage pour des cochons victimes d'accident de la route

Après un accident de la circulation dans le département du Nord au cours duquel un camion transportant des porcs s'est couché, entraînant la mort d'une partie des animaux, l'association animaliste Peta demande au maire de la commune où s'est produit l'accident d'installer une stèle leur rendant hommage.

Peta cochons
Après un accident de la route dans le Nord, impliquant un camion transportant des porcs, l'élevage est une nouvelle fois dans le viseur de l'association antispéciste PETA France.
© D.R.

L'initiative n'est pas sans rappeler celle portée en janvier 2021 par des élus écologistes des Hauts-de-France qui ont voulu rendre hommage à un cerf qui s’était réfugié sur les voies de chemin de fer de la gare de Chantilly (60) lors une chasse à courre.

Cette fois, à la manœuvre, il s'agit de l'association de défense des droits des animaux, Peta France, qui demande au maire d'Houtkerque, une commune du nord de la France, d'installer une stèle sur une route départementale « en hommage » aux 120 cochons morts après que le camion qui les transportaient se soit renversé, mardi 21 juin.

stèle PETA
Le modèle de stèle que souhaite installer l'association Peta le long de la route départementale où l'accident à l'origine de la mort de 120 porcs a eu lieu.
© PETA France

Dans le courrier qu'elle adresse à l'édile, l'association Peta présente les porcs morts dans l'accident comme « des êtres sensibles qui sont morts de manière certainement terrifiante et douloureuse ». Et dresse au passage un portrait peu glorieux de l'élevage porcin. Pour la porte-parole de Peta France, Iris Douzet, porte-parole de Peta France, « dans les élevages intensifs d’où proviennent la grande majorité de la viande vendue en France, les cochons vivent parqués dans des hangars surpeuplés et insalubres, où ils sont privés de tout ce qui leur est naturel. La frustration et le stress causés par ce confinement extrême peut mener à des comportements agressifs, comme des morsures. Ainsi, les éleveurs leurs rognent souvent les dents sans anesthésie, une pratique douloureuse et terrifiante. Lorsqu’ils n’ont que quelques mois, ils sont conduits à l’abattoir où ils sont gazés à mort dans un puits de CO2 ou suspendus la tête en bas et égorgés ».

Derrière ce qui ressemble à une opération grossière de communication, l'association prêche avant tout pour le véganisme : « Si nous étions tous végans, cela ne se serait pas produit », peut-on ainsi lire sur le projet de stèle qu'elle souhaiterait installer, à côté de la gravure d'un cochon. Et Iris Douzet de confirmer l’intention : « En plus de rendre hommage aux victimes de l’accident, notre mémorial rappellerait à toute personne choquée par le sort tragique de ces cochons que nous pouvons tous contribuer à prévenir ce type d’accident en devenant végan – ce qui supprimerait la nécessité de transporter ces animaux lors de longs voyages pénibles vers l’abattoir. »

Une chose est sûre, si le véganisme peut aux yeux de certains protéger la vie de quelques animaux, il ne met pas ses promoteurs à l’abri du ridicule.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde