Aller au contenu principal

Plan vélo Baie de Somme : la profession agricole en queue de peloton

Un ambitieux projet du Syndicat mixte Baie de Somme - Grand littoral picard (SMBS-GLP) permet de créer et d’aménager 36 km de pistes cyclables. Mais le monde agricole n’a pas été consulté sur le sujet.

Piste cyclable en Baie de Somme.
Piste cyclable en Baie de Somme.
© SMBS-GLP

Dans le cadre de l’extension des pistes cyclables déjà existantes, sept nouveaux tronçons, soit 36 kilomètres de pistes cyclables, seront aménagés sur cinq ans entre Mers-les-Bains et Ault (3,9 km en 2019-2020), Ault et Hautebut (7,3 km en 2020-2021), Hautebut et Cayeux-sur-Mer (7,2 km en 2020-2021), Cayeux-sur-Mer et La Mollière (3,7 km en 2020-2021), Saint-Firmin-les-Crotoy et Saint-Quentin-en-Tourmont (5,2 km en 2021-2022), Quend-Plage et Fort-Mahon Plage (2,7 km en 2018), Fort-Mahon Plage et le Pont à Cailloux (5,8 km en 2021-2022). Coût du projet : 6 300 000 €, dont 250 000 € d’acquisitions foncières.
A terme, le Plan vélo Baie de Somme sera composé de près de 80 km de pistes cyclables permettant d’assurer les liaisons avec la Seine-Maritime et le Pas-de-Calais. Ce projet s’inscrit dans le réseau européen des pistes cyclables Eurovelo 4, qui relie Roscoff (France) à Kiev (Ukraine) par
4 000 km de pistes cyclables.

Manque de concertation
Lors de l’enquête publique, qui s’est déroulée du 18 juin au 20 juillet derniers, les représentants de la profession agricole ont pu prendre connaissance du tracé et constater l’absence totale de concertation préalable et de diagnostic agricole. Les élus agricoles n’ont pas été associés à la définition du tracé, pas plus qu’à l’évaluation des indemnités dues, au calage des travaux, ni à aucune autre décision relative au projet de Plan vélo Baie de Somme.
Or, le tracé proposé consomme environ six hectares d’espaces agricoles. Les prélèvements fonciers seront répartis sur un linéaire important entre de nombreux propriétaires et/ou exploitants agricoles. Même si les conséquences de cet ouvrage sur le parcellaire agricole semblent limitées, il n’en demeure pas moins que ce projet sera amené à perturber le travail des exploitants du secteur.
La profession agricole demande donc au SMBS-GLP qu’une rencontre soit organisée avec le syndicat mixte et les exploitants agricoles afin de trouver les solutions permettant de remédier aux perturbations engendrées. Leurs attentes ? Que le syndicat mixte Baie de Somme prenne en compte la pression foncière dans ce secteur, et définisse avec la profession agricole un barème d’indemnisation amiable et cohérent des propriétaires et/ou exploitants à la suite des pertes liées à l’emprise de l’ouvrage.
De même, elle attend que soient définis collectivement les aménagements pour que les exploitants conservent l’accès à leurs parcelles et pâtures, et ne voient pas leurs capacités de stockage et de reprise de récolte en bout de champ réduites. L’idée est également que le syndicat s’engage à entretenir régulièrement les pistes cyclables, les haies et dépôts de terre excavée pour éviter la propagation d’une flore indésirable et nuisible à l’activité agricole sur les parcelles limitrophes.
Seule la concertation permettra de trouver un terrain d’entente et d’assurer la bonne compréhension et le bon déroulement des travaux, ainsi que la réalisation d’acquisitions foncières amiables et équilibrées. De quoi remettre la profession agricole dans le peloton de tête et de rouler tous ensemble.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
«Des gelées historiques» dans les vergers de la Somme
Le gel, qui a frappé de plein fouet bon nombre de cultures en France en ce début de semaine, n’a pas épargné les vergers de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde