Aller au contenu principal

Porc : anticiper les normes environnementales

Voilà plus d’un an que Pierre Dumont installé à Louvrechy (80) fait appel aux services de La Collecte Médicale, spécialisée dans la gestion responsable et réglementaire des Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux.

La collecte de déchets est importante pour Pierre Dumont. Elle lui permet d’être en phase avec la réglementation et de contribuer à la protection de la planète, mais aussi de véhiculer une image positive de l’élevage porcin. Une démarche qui suscite un vif l’intérêt de la part de ses collègues.
La collecte de déchets est importante pour Pierre Dumont. Elle lui permet d’être en phase avec la réglementation et de contribuer à la protection de la planète, mais aussi de véhiculer une image positive de l’élevage porcin. Une démarche qui suscite un vif l’intérêt de la part de ses collègues.
© D. R.

«Avec l’aide de La Collecte Médicale, j’ai souhaité anticiper les normes environnementales, tout en m’investissant pleinement dans le développement durable et en véhiculant une image positive de la production porcine», assure Pierre Dumont, à la tête de Earl Dumont-Duron. C’est après avoir reçu, dans son colis de doses d’insémination, un document présentant cette démarche respectueuse de l’environnement que le jeune éleveur décide d’en savoir plus et de contacter son technicien Gènes Diffusion, Bernard Laloux. Ce dernier l’a mis en relation avec La Collecte Médicale qui gère, depuis plusieurs années, la gestion des déchets vétérinaires des 7 centres de production de semence porcine de Gènes Diffusion.

Une démarche simple
Flacons de produits vétérinaires, aiguilles, objets coupants, sondes d’insémination....tout est collecté le même jour en un unique point de collecte, “à domicile” dans la cour de ferme. L’organisation est très simple pour Pierre Dumont qui reçoit un planning annuel. Quatre collectes sont organisées dans l’année. Il reçoit un mail, une semaine avant la collecte, et un sms, deux jours avant la collecte. La société lui remet à chaque passage un bordereau de destruction de déchets, qui peut être demandé en cas de contrôles de la Direction des Services Vétérinaires ou dans le cadre d’une Charte Qualité. Toutes les informations importantes relatives à la traçabilité de ces déchets (planning, contrat, bordereau de prise en charge) sont accessibles sur le site https://www.lacollectemedicale.fr/ dans un espace qui lui est dédié.
Lors du passage du collecteur, deux conteneurs pliables de 50 litres (Saniplast), équipés chacun d’un sac plastique destiné aux déchets infectieux, sont remis à l’éleveur, afin de recueillir les prochaines sondes d’auto-insémination Selfix, les lingettes usagées, les flacons de produits vétérinaires non cassés et les aiguilles conditionnées au préalable dans des boîtes spécifiques. «A chaque insémination, en bloc saillie, je dépose la sonde dans un sac d’aliments vide. Le chantier fini, les sondes sont placées dans l’une des box fournies par La Collecte Médicale. Le tout est stocké dans le magasin attenant au bâtiment “engraissement” et est ramené, le jour de la collecte, au niveau de la cour de ferme, qui se situe à 200 mètres de la zone d’élevage», détaille l’éleveur. Ainsi, conformément aux exigences du plan de biosécurité de l’exploitation, le véhicule collecteur n’accède pas à la zone d’élevage. «Avec l’épizootie actuelle de Fièvre porcine africaine, il est aujourd’hui devenu nécessaire de mettre en place le principe de la marche en avant pour éviter tout risque sanitaire», explique Pierre Dumont.

Repères techniques

Structure juridique : Earl Dumont-Duron (Pierre Dumont est associé à Sabine, sa mère; 1 salarié à temps complet)
Cheptel : 170 truies naisseur - engraisseur en 7 bandes ; insémination en début de semaine (lundi, mardi) à l’aide la semence Armada via la sonde Selfix; suivi échographique avec Gènes Diffusion ; 3 200 porcs à l’engraissement
SAU : 110 ha d’escourgeon, blé, avoine (valorisés dans un atelier de fabrication d’aliments à la ferme), colza, betterave

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde