Aller au contenu principal

Consommation
Pourquoi Peta veut le même prix pour tous les laits chez Starbucks

Derrière la demande de l'association de défense des animaux à Starbucks de vendre au même prix les boissons composées de lait de vache ou de laits végétaliens se cache de manière à peine dissimulée une nouvelle attaque de l'ONG contre l'élevage laitier.

Starbucks
La question du prix des boissons proposées par Starbucks contenant du lait vegan est régulièrement posée par Peta et donne lieu à des attaques systématiques contre l'élevage laitier.
© Starbucks

L'association de défense des animaux Peta n'en finit pas de surprendre. Il y a quelques jours, elle a en effet relancé une pétition en ligne demandant à la chaîne américaine de cafés Starbucks « d'arrêter de facturer du lait végétalien », peut-on lire sur son site web. « C'est génial que Starbucks propose autant d'options de lait végétalien délicieux comme le lait de coco, de soja, d'amande ou d'avoine dans certains magasins, mais les clients ne devraient pas avoir à payer plus pour avoir du lait sans produits laitiers dans leurs boissons », détaille Peta.

Si certaines bonnes âmes y voient une manière de démocratiser les « laits alternatifs » et vegans en les mettant au même niveau que les laits de vache, la volonté à peine voilée de l'association Peta est de s'en prendre à la fabrication du second. Une fois de plus.

En 2017, par exemple, une campagne de com' en vidéo de Peta avait fait scandale. L'insémination artificielle pratiquée en élevage laitier était comparée à un viol et les vaches laitières qualifiées de « mères ». En parcourant le site web de l’association, d’autres messages servent encore aujourd’hui tout autant à discréditer la production laitière.

Dans sa croisade contre Starbucks, les mots choisis par Peta sont eux aussi une fois encore suffisamment explicites pour que l'attaque soit également orientée vers l'élevage : « Plus de gens que jamais abandonnent les produits laitiers et deviennent végétaliens pour aider les animaux, protéger l'environnement et améliorer leur propre santé ». Or, « en facturant des frais supplémentaires pour les laits végétaliens, Starbucks dissuade probablement certaines personnes de les essayer », regrette Peta.

Dans la proposition de texte qui accompagne la signature de la pétition, l'ONG demande à ce que « les clients ne devraient pas avoir à payer plus pour choisir une option saine, respectueuse des animaux et de l'environnement (…) Starbucks devrait encourager des clients à choisir des laits végétaliens respectueux des animaux plutôt que du lait de vache ». Et l'association de citer un certain nombre d'enseignes et de marques proposant « déjà du lait sans produits laitiers sans frais supplémentaires ».

En décembre 2019, Peta avait déjà annoncé son intention d’entrer au capital de Starbucks pour, explique-t-elle dans des documents d’archives, avoir un droit de regard sur les activités de la chaîne, et contester une différence de prix entre les boissons préparées à base de lait de vache et les autres types de lait.

A ce jour, la pétition lancée par Peta à l’encontre de Starbucks a atteint 138 059 signatures.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde