Aller au contenu principal

PPA en Allemagne : 800 000 t de porc redirigées vers le marché européen

Tripes
800 000 tonnes de viande et d'abats de porcs allemands, auparavant exportés, pourraient être redirigées vers le marché européen en Allemagne.
© Pixabay

Près de 800 000 tonnes de viande et d'abats de porcs allemands, auparavant exportés, pourraient être redirigées vers le marché européen en Allemagne, a estimé l'Ifip (institut du porc) lors d'un webinaire organisé le 16 septembre dans le cadre du Space.

Ces volumes correspondent aux exportation allemandes en 2019 vers la Chine (603 000 t), la Corée du Sud (106 000 t) et le Japon (39 000 t), trois pays qui ont interdit les importations en provenance d'Allemagne deux jours après la confirmation d'un cas de PPA.

«On va observer des volumes supplémentaires de l'ordre de 3 % de la production européenne dans les semaines, voire les mois à venir», évalue Elisa Husson, ingénieure d'études à l'Ifip. L'effet de ces volumes sur les prix dépendra «de la faculté des autres pays européens à récupérer des marchés en Chine», mais aussi de la valorisation des abats en Allemagne.

En 2019, la Chine, la Corée du Sud et le Japon ont absorbé 42% des abats exportés par l'Allemagne. «Il va être très dur, voire impossible de trouver des acheteurs» pour ces produits, craint Matthias Kohlmüller, de l'agence allemande AMI. D'après lui, il est probable que les entreprises n'aient d'autre choix que de les écouler à prix nul, voire de payer pour s'en débarrasser.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’augmentation de prix en vue pour les betteraves qui seront récoltées en 2023, mais des engagements techniques…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde