Aller au contenu principal

PPA en Allemagne : 800 000 t de porc redirigées vers le marché européen

Tripes
800 000 tonnes de viande et d'abats de porcs allemands, auparavant exportés, pourraient être redirigées vers le marché européen en Allemagne.
© Pixabay

Près de 800 000 tonnes de viande et d'abats de porcs allemands, auparavant exportés, pourraient être redirigées vers le marché européen en Allemagne, a estimé l'Ifip (institut du porc) lors d'un webinaire organisé le 16 septembre dans le cadre du Space.

Ces volumes correspondent aux exportation allemandes en 2019 vers la Chine (603 000 t), la Corée du Sud (106 000 t) et le Japon (39 000 t), trois pays qui ont interdit les importations en provenance d'Allemagne deux jours après la confirmation d'un cas de PPA.

«On va observer des volumes supplémentaires de l'ordre de 3 % de la production européenne dans les semaines, voire les mois à venir», évalue Elisa Husson, ingénieure d'études à l'Ifip. L'effet de ces volumes sur les prix dépendra «de la faculté des autres pays européens à récupérer des marchés en Chine», mais aussi de la valorisation des abats en Allemagne.

En 2019, la Chine, la Corée du Sud et le Japon ont absorbé 42% des abats exportés par l'Allemagne. «Il va être très dur, voire impossible de trouver des acheteurs» pour ces produits, craint Matthias Kohlmüller, de l'agence allemande AMI. D'après lui, il est probable que les entreprises n'aient d'autre choix que de les écouler à prix nul, voire de payer pour s'en débarrasser.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

panneaux renversés
La Somme gagnée par une mystérieuse vague de panneaux inversés

Comme on le voit ailleurs en France depuis quelques jours, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de la Somme se mobilisent…

Publié le mardi 31 octobre 2023, l’arrêté ministériel établissant les ratios régionaux de prairies permanentes pour cette année, fait état d’un taux de dégradation des surfaces en prairies permanentes en 2023 de 1,83 % par rapport au ratio de référence pour la région des Hauts-de-France.
Prairies et retournement : les Hauts-de-France sortent du régime d’autorisation

Au regard des surfaces Pac déclarées en 2023, la région des Hauts-de-France sort du régime d’autorisation individuelle de…

Des feuilles nécrosées par la cercosporiose face à la concurrence de repousses  du bouquet foliaire pénalisent la richesse des betteraves.
Pluies et cercosporiose pénalisent la richesse betteravière

L’abondance de précipitations et la résurgence de la cercosporiose dans les parcelles qui n’ont pas encore été récoltées…

Toutes sortes d’animaux, comme des chèvres toy, composent la ferme  pédagogique d’Amandine.
Amandine Delaplace, candidate à l’élection Miss France agricole

Depuis deux ans, Amandine Delaplace est à la tête d’un élevage de chevaux et d’une ferme pédagogique, constituée d’animaux…

En plaçant les panneaux à l'envers, les agriculteurs alertent l'opinion publique : «on marche sur la tête».
Trop de normes mettent la tête des agriculteurs à l'envers

Comme on le voit ailleurs en France depuis quelques jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs de la Somme se sont mobilisé en…

En matière de champignons, les risques de confusion sont grands. «Il faut être sûr de ce que l’on ramasse, sinon poubelle.»
Une omelette de champignons des bois samariens ?

Tout l’automne, la Société linnéenne Nord-Picardie, spécialisée en champignons et plantes comestibles, organise des sorties…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde