Aller au contenu principal

Qualité de l’eau : une préoccupation des élus et de l’ABP

Des opérations de reconquête de la qualité de l’eau (ORQUE) sont en cours dans le département.

© AAP

«La qualité de l’eau est au cœur de nos préoccupations aussi bien en tant qu’élus qu’en tant qu’usagers du territoire et de l’eau». C’est ce qu’a d’emblée affirmé Alain Desfosses, le président de la communauté de commune du Sud Ouest Amiénois, lors de la réunion organisée le 6 décembre dernier par cette collectivité et l’ABP (Agriculture biologique en Picardie). Une réunion dont le but était tout à la fois d’analyser l’état de la ressource en eau, de comprendre le fonctionnement des nappes phréatiques, de redéfinir les réglementations et de présenter les outils pour améliorer la qualité de l’eau.
«L’eau potable provient à 96% de nappes souterraines», a rappelé Karine Vallée de l’Agence de l’eau Artois Picardie, en présentant le contexte du bassin. C’est en 2006, qu’y ont démarré les opérations de reconquête de la qualité de l’eau, en abrégé ORQUE. «Ces opérations visent à identifier et localiser toutes les sources de pollution diffuses et dispersées sur le territoire d’alimentation des captages et à définir un plan d’actions pour réduire la pression de pollution. La première action de l’ORQUE consiste en un diagnostic de territoire multi-pressions. Il est suivi d’une analyse des pratiques et de leur évolution pour en réduire l’impact sur la qualité de l’eau. Vient ensuite le programme d’actions et les modalités d’accompagnement avec un outil de suivi des actions proposées», a expliqué Karine Vallée. Elle a insisté sur les plans d’actions qui comportent cinq volets : urbain (assainissement collectif, non collectif, phytosanitaires non agri­coles), industrie et artisanat, agriculture, milieu, communication. Les agriculteurs peuvent bénéficier de trois sortes d’aides : le plan végétal environnement (PVE), les mesures environnementales (MAE) et une aide spécifique au bassin Artois Picardie dans le cadre du programme eau et agriculture (PEA)
Karine Vallée a souligné que «pour la réussite de ce travail il est nécessaire que la concertation et la communication soient effectives tout le long du processu». Car «l’animation territoriale est importante, elle permet de recréer des liens avec les différents acteurs du terrain».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde