Aller au contenu principal

Vu sur les réseaux
A quoi sert un agriculteur ? « A vous nourrir », répond Olivier Thibaut

L’agriculteur et éleveur de Belloy-sur-Somme (80) s’exprime dans une nouvelle vidéo pour défendre un métier contrarié par l’accumulation de normes.

Olivier Thibaut
C'est depuis son étable que l'éleveur Olivier Thibaut s'adresse à ses concitoyens et au monde politique pour demander moins de contraintes.
© D.R.

La dernière fois qu’Olivier Thibaut s’exprimait dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, c’était en septembre dernier pour annoncer sa candidature à l’élection présidentielle. Depuis la cour de sa ferme à Belloy-sur-Somme, entre Amiens et Abbeville, il expliquait vouloir se présenter devant les électeurs avec quelques messages à faire passer. S’il a reconnu un peu plus tard qu’il s’agissait d’un canular, il entendait en réalité regretter la multitude de candidatures, dont certaines fantaisistes : « Des propositions et des solutions, voilà ce dont on a besoin et non pas 36 000 candidatures », a-t-il dit.

Cette fois-ci, dans la vidéo qu’il a publié sur le réseau social Twitter jeudi 16 décembre, Olivier pointe du doigt l’ambivalence du citoyen-consommateur, et déclare « en danger » le métier d’agriculteur.  « Le métier d’agriculteur est en danger depuis longtemps, mais j’ai l’impression que c’est plus encore aujourd’hui. Les citoyens veulent nous mettre de plus en plus d’exigences mais lorsqu’ils deviennent des consommateurs, ils ne veulent pas rémunérer ces exigences ».

Dans la suite de son message, l’agriculteur et administrateur de la FDSEA pointe aussi du doigt la responsabilité du monde politique : « Si les politiques nous mettent de plus en plus de charges, on ne peut pas être compétitif, et là non plus, ça ne passe pas ».

Enfin, Olivier Thibaut dénonce la manière dont ont été traités plusieurs de ses collègues, mardi 14 décembre, alors qu’ils participaient à une manifestation pour la défense de leur capacité à produire, devant le Conseil d’État : « Si quand on manifeste pour la défense de son métier, on finit en garde à vue, ça va être compliqué… », assure-t-il. Être agriculteur, résume M. Thibaut, ne devrait pourtant pas être « compliqué » : « En tant qu’agriculteur, mon activité principale, c’est de vous nourrir, produire du lait, de la viande, des céréales, etc… » Mais à mesure que le nombre d’agriculteurs diminue et que les surfaces dédiées à la production alimentaire prennent la même direction, c’est donc tout simplement la sécurité et la souveraineté alimentaires qui sont elles aussi « en danger ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vigilance canicule : des restrictions pour la moisson
Le département de la Somme est placé en vigilance canicule orange depuis 12h ce jour. Les activités agricoles sont soumises à des…
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Quand la plaine s’embrase…
Les fortes chaleurs, la sécheresse et le vent sont le trio infernal de la moisson, augmentant les risques d’incendie dans les…
114 ha partis en fumée dans la Somme
Avec 41°C atteints ce 19 juillet, plusieurs feux de chaume et de récolte se sont déclarés dans la Somme. A 19h, 114 ha avaient…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
Pour les agriculteurs, le nouveau Système de suivi des surfaces en temps réel implique de s’approprier l’application mobile Telepac Géophotos.
À la découverte du Système de suivi des surfaces en temps réel
Le Système de suivi des surfaces agricoles en temps réel sera en place pour les contrôles des déclarations Pac dès 2023. La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde