Aller au contenu principal

Echos de la moisson
Récolte des escourgeons : rendements moyens, qualité correcte

Entamée depuis une dizaine de jours la récolte des escourgeons se poursuit toujours dans nombre de secteurs du département.

Les rendements des escourgeons devraient se situer globalement un peu en-deçà de ceux de l'an dernier.
Les rendements des escourgeons devraient se situer globalement un peu en-deçà de ceux de l'an dernier.
© jc gutner

"Tout n'est pas encore mur dans les escourgeons. La fin de maturité est longue à venir, ce qui est un  peu surprenant compte tenu du temps chaud", indique Jean-Luc Florin, directeur commercial et exploitation à la coopérative Noriap. En début de semaine, si la récolte des escourgeons était achevée au sud et à l'est d'Amiens, ce n'était pas le cas au nord où l'on ne comptait que 10 à 50% de surfaces fauchées ; même situation à l'ouest et au sud-ouest où l'on commençait à peine dans le secteur d'Hornoy. Au total, en une dizaine de jours, seulement une bonne moitié des escourgeons a été récoltée sur le secteur de la coopérative.
"Le rendement est moyen par rapport à ce qu'on avait pensé", indique Jean-Luc Florin. "On peut le situer en gros entre 80 et 85 qx en moyenne, en retrait de 3 à 5 qx par rapport à 2012. Dans les petites terres les plus avancées, ce n'est pas extraordinaire, on s'attendait à mieux car il a plu suffisamment; mais en fait, on est en retrait de 5 qx. Dans les bonnes terres, c'est parfois bon, parfois non. Il est fort possible dans ces cas qu'il y ait eu un manque de fécondation durant les nuits froides de la fin mai. Mais il n'y a rien de catastrophique. La fourchette s'étale en moyenne de 70 à un peu plus de 100 qx".
Coté qualité, "c'est bon", estime Jean-Luc Florin, que ce soit l'humidité à 12,5% de moyenne (même si quelques remorques sont arrivés à des teneurs "inadmissibles", déplore-t-il), le PS à 67-68 de moyenne, la protéine entre 10 et 10,2 ce qui est parfait pour la brasserie. Un bémol toutefois pour le calibrage, en retrait par rapport à l'an dernier.

Calibrage assez faible en Cervoise
Dans l'ouest du département, sur la zone de la coopérative Calipso, la moitié des escourgeons a été   récoltée en moyenne, avec des proportions allant de 40% à 70% selon les secteurs de précocité.
Les rendements s'étalent de 60 à 100 quintaux. "Ils sont plus faibles dans le Ponthieu, autour de 82-83 qx, du fait de la présence de sables et de terres blanches dans cette région, que dans le Vimeu où la moyenne se situe plutôt à 87-88 qx", précise David Favier directeur de la coopérative. Côté qualité, c'est correct , avec des PS de 64-65, voire plus. "Par contre, dans les escourgeons brassicoles comme Cervoise le calibrage est en règle générale assez faible, le poids de mille grain étant peu élevé", indique David Favier.
Même constat à la coopérative Sana Terra où la récolte des escourgeons est terminée dans le Santerre et avancée à plus de la moitié dans l'Amiénois. "La qualité est correcte que ce soit pour l'humidité, le PS et la protéine, mais on constate un calibrage assez faible en Cervoise", souligne Benoît Dewas, directeur de la coopérative. "Pour les rendements il y a un peu de tout, de 80 à 100 qx, avec une moyenne de autour de 85-90 qx, conforme à la moyenne des cinq ans", indique-t-il, ajoutant que les hybrides semblent avoir moins bien extériorisé leur potentiel par rapport à l'an dernier. Mais les conditions de cette année ont été particulières...
Pour Capsom, la récolte des escourgeons était presque terminée en début de semaine. "Les rendements se situent entre 70 et 95 qx, indique Philippe Chouffeur, directeur de la coopérative. On aura du mal à atteindre la moyenne de l'an dernier qui était de 83 qx, on sera un peu au-dessous". La qualité est correcte avec un PS à 65,5 de moyenne, un taux de protéine à 10,6. "Nous avons aussi de bons calibrages, souligne Philippe Chouffeur, précisant qu'en orges brassicoles la coopérative cultive essentiellement la variété Gigga qui s'est mieux comportée que la Cervoise sur ce plan.
Si le temps le permet, les premières parcelles de blé pourraient être récoltées ce week-end ou au tout début de la semaine prochaine en terres de craie, mais il faudra  attendre le début du mois d'août pour entrer dans le vif du sujet.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Le marché aux bestiaux, installé sur 4 ha à Tilloy-les-Mofflaines, serait trop coûteux pour la Communauté urbaine  d’Arras (CUA).
Sans marché aux bestiaux d’Arras, l’élevage régional sera affaibli
La Communauté urbaine d’Arras (CUA), propriétaire du marché aux bestiaux, va cesser cette activité jugée trop onéreuse fin 2021.…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde