Aller au contenu principal

Réduire les IFT en pommes de terre n’est plus un mythe

Pour diminuer les ift, répondre aux cahiers des charges des transformateurs et à celui de la certification HVE, la Chambre d’agriculture de la Somme propose plusieurs solutions dont le suivi des parcelles de pommes de terre avec l’utilisation de Mileos© et de biosolution.

La Chambre d’agriculture de la Somme propose un suivi des parcelles de pommes de terre basé sur l’outil d’aide  à la décision Mileos© développé par Arvalis.
La Chambre d’agriculture de la Somme propose un suivi des parcelles de pommes de terre basé sur l’outil d’aide à la décision Mileos© développé par Arvalis.
© D. R.

Alors que les plantations de pommes de terre battent leur plein aux quatre coins du département, attardons-nous sur les meilleures options pour combiner réduction de la fréquence des traitements et maintien des rendements. Le mildiou est redoutable sur pommes de terre. Une baisse d’efficacité dans un programme fongicide conduit à des pertes de rendement pouvant aller jusqu’à 50 % en cas d’attaque précoce et jusqu’à 100 % si l’attaque est positionnée juste avant l’initiation de la tubérisation. L’IFT fongicide est en moyenne de 13,9 à l’échelle nationale (2019). 

Le développement de l’irrigation, l’alternance des modes d’actions pour limiter les phénomènes de résistance ainsi que le développement de souches de mildiou résistantes au Fluazinam (Banjo Extra, Vertigo, Kunshi et Vendetta) rendent de plus en plus complexes les stratégies de programme de protection fongique.

 

Pygmalion, la biosolution qui dope les solutions chimiques

Pour produire des tubercules, il faut des feuilles saines. Pygmalion est le premier fongicide systémique de biocontrôle qui protège les feuilles néoformées. Il est recommandé sur les phases de croissance actives (pré-floraison) associé avec un autre fongicide type Infinito, Polyram, Ranmam ou encore Revus.  

D’après les essais de son fournisseur, Pygmalion à 2 l/ha associé à Revus 0,3 l/ha montre une efficacité supérieure à du Revus à pleine dose (0,6 l/ha) pour un IFT réduit de moitié et un surcoût de 8,5 €/ha (source De Sangosse).

Composé à 755 g/l de phosphonate de potassium, Pygmalion présente aussi un réel intérêt dans la stimulation des gènes des plantes contre les maladies, protection indirecte… Cet aspect présente un intérêt non négligeable pour les producteurs du département engagés dans une démarche de certification HVE 3.

 

Positionner au plus juste le traitement

La Chambre d’agriculture de la Somme propose un suivi des parcelles de pommes de terre basé sur l’outil d’aide à la décision Mileos© développé par Arvalis. Il gère la protection fongicide en fonction de la pression maladie et permet de déclencher un traitement que lorsque nécessaire, c’est-à-dire quand les seuils sont atteints. Le cas échéant, les indications données par Mileos© permettent aussi de choisir le fongicide le plus adapté à la contamination de la parcelle. Mileos© a pour objectif de couvrir 90 % des surfaces de pommes de terre dans les années qui arrivent du fait de sa simplicité d’utilisation, de son coût et de sa fiabilité. La Chambre d’agriculture de la Somme accompagne déjà 80 exploitations de la Somme avec Mileos©.

 

• Besoin de données météorologiques au plus proche de la parcelle

Un prérequis pour optimiser l’utilisation de Mileos© : les données météo horaires locales auxquelles tous les agriculteurs n’ont pas encore tous accès. La récente mise sur le marché de stations météorologiques automatiques à bas prix et de bonne fiabilité (type Weenat, Sencrop…) a permis de lever partiellement le frein de disponibilité des données météos.

 

• Rentabilité économique de l’outil

Mileos© est accessible principalement sur abonnement via un groupement et peut être accompagné des conseils du technicien de la structure de ce groupement (suivi Chambre de la Somme, par exemple…). L’abonnement coûte environ 100 à 300 € par exploitation et par an. Si l’on ajoute le coût actuel des données météo, cet OAD revient de 300 à 500 € par exploitation et par an. 

 

Des pratiques préventives 

D’autres pratiques préventives existent pour limiter les IFT en pommes de terre :

• Gestion des repousses

La gestion des repousses est à réaliser à deux niveaux. Premièrement, sur la culture de pommes de terre (méthode préventive). Une application d’hydrazide maléique est effectuée en végétation (Fazor Star à 5 kg/ha ou Itcan SL à 11 l/ha) (IFT =1 à pleine dose). L’hydrazide maléique permet en plus de son action anti-germinative en bâtiment, le non-redémarrage du tubercule en parcelle. Deuxièmement, il est également conseillé lorsque les conditions le rendent possible, de semer en non-labour les céréales d’automne derrière la culture de pommes de terre. Ainsi, nombre de tubercules vont rester à la surface et seront détruits par les différents gels hivernaux.

• Gestion des tas de déchets

Les tas de déchets doivent être bâchés pour éviter la dissémination des spores. Il semble aussi important de les mettre dans des parcelles assez éloignées de parcelles de pommes de terre, dans la mesure du possible.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lors de la campagne 2021-2022, 1,8 million de tonnes de betteraves ont été transformées par l'usine Sainte-Émilie durant une campagne de 115 jours.
Cristal Union revient sur son prix de 30 € pour 2022-2023
Contrairement à ce que le groupe coopératif avait annoncé en décembre dernier, le prix de la tonne de la prochaine campagne ne…
Drive Lact'Union
Les Abbevillois peuvent acheter du lait « vraiment d’ici »
Sur son site d’Abbeville, le groupe coopératif Lact’Union a ouvert le 27 avril un drive au grand public pour lui permettre d’…
Marc Fesneau
Marc Fesneau pour remplacer Julien Denormandie à l'Agriculture au gouvernement ?
Les discussions pour la constitution du premier gouvernement de la Première ministre Elisabeth Borne se poursuivent.
Entre l’activité de la ferme et la conduite du car, Pascal Degand a trouvé un bon équilibre.
Conducteur de bus et agriculteur, la double-activité heureuse
Chaque jour de la semaine, 250 bus Transdev-CAP (Les Courriers automobiles picards) sillonnent les routes régionales,…
De Tailly-l’Arbre-à-Mouches à la feria d’Alès en stop
Trois jeunes filles de Tailly-l’Arbre-à-Mouches se sont lancé le défi un peu fou de rejoindre en stop la féria d’Alès, dans les…
L’augmentation mécanique du Smic impactera les minima conventionnels de la production agricole et des Cuma présentés ci-dessous à compter du 1er mai. 
Nouvelle grille des salaires au 1er avril 2022
Une nouvelle grille des salaires est parue au 1er avril 2022 (IDCC 7024). Une prochaine augmentation du Smic est aussi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde