Aller au contenu principal

Filière équine
Rhinopneumonie : les concours pro reprennent

Confinés eux-aussi depuis le début du mois de mars, pour cause d’épizootie de rhinopneumonie, les chevaux ont retrouvé les terrains de concours ce lundi 12 avril.

Les cavaliers professionnels ont repris les concours le 12 avril, «dans le strict respect des mesures en vigueur» dans le cadre de l’épizootie de rhinopneumonie et de l’épidémie de Covid-19.
© D. R.

 

Chacun dans son écurie, chacun son foin. Il semblerait que le confinement des chevaux ait été efficaces pour lutter contre la myeloencéphalite - EHV1, communément appelée rhinopneumonie. «Compte tenu de l'évolution favorable de la situation de l'épizootie de rhinopneumonie», la Fédération française d'équitation et la Société hippique française ont décidé d'une reprise dès le 12 avril des compétitions nationales et internationales (pour les professionnels), rassemblements d'équidés et stages qu'elles organisent, ou placés sous leur égide.

Toutefois, un protocole sanitaire à appliquer par tous les acteurs de la compétition est formalisé. Pour la personne responsable de chaque équidé, en amont du concours, il faudra prendre la température rectale avant l’embarquement (38,5°C maximum), et renseigner cela sur une fiche. Evidemment, il s’agit de ne pas embarquer d’équidé présentant de symptômes ou ayant été en contact avec un équidé symptomatique au sein de l’écurie. Sur le site du concours, il faut reporter la température prise avant l’embarquement sur la fiche de température, prendre la température rectale bi-quotidiennement avec son thermomètre, à heures fixes et la reporter sur la fiche, signaler immédiatement auprès de l’organisateur toute température supérieure à 38,5° ou tout autre symptôme pouvant être assimilé à la rhinopneumonie. L’ensemble des équidés ayant voyagé ensemble devront alors quitter le site, être isolés et suivis par leur vétérinaire traitant.

 

À huis clos…

La vaccination et les rappels vaccinaux contre cette maladie restent recommandés pour les chevaux exposés. Evidemment, les conditions de reprise de ces activités à huis clos devront s'inscrire «dans le strict respect des mesures en vigueur dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus». Le confinement des humains, lui, est toujours d’actualité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde