Aller au contenu principal

Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites

L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging durable pour ses pommes de terre à chair ferme. Elle a bénéficié d’un coup de pouce de France relance pour investir dans une ligne de conditionnement.

C’est précisément le jour anniversaire de la mise en place du Plan de relance par le gouvernement que l’entreprise Touquet Savour a reçu la visite de la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, pour la présentation d’un investissement accompagné par France relance : une ligne de conditionnement permettant l’emballage de pommes de terre dans une boîte mono-matériau en carton. Objectif de cette innovation ? Se débarrasser de la barquette en bois entourée d’un film plastique pour le remplacer par un emballage plus durable et être dans les clous de la loi Agec qui s’appliquera au 1er janvier 2022 sur le conditionnement des fruits et légumes. Deux variétés commercialisées par Touquet Savour vont, pour l’heure, bénéficier de cette innovation : la Ratte du Touquet et la Pompadour Label rouge.

 

Un emballage plus durable

Le carton utilisé est fabriqué à partir d’un minimum de 60 % de fibres recyclées et provient de forêts gérées durablement. Pour la fermeture de la nouvelle barquette, colle et agrafes sont remplacées par un système de poinçonnage. Ainsi, une fois utilisée, elle pourra être mise au tri par le consommateur et trouver «une nouvelle vie». Si les barquettes en bois et son film n’étaient pas produits en France, le nouvel emballage, lui, est conçu par une entreprise installée en Picardie. La ligne de conditionnement nouvellement installée est, elle aussi, plus économe en énergie avec un gain attendu de 60 % par rapport à une ligne «classique». Pour mettre au point son nouvel emballage, il aura fallu à Touquet Savour «un an de recherche et d’essais», selon sa responsable. Pour cela, elle explique avoir «visité beaucoup de salons, de fournisseurs» jusqu’à imaginer un emballage «qui se suffit à lui-même». Des efforts qui lui permettent aujourd’hui de se revendiquer comme «la première entreprise de négoce de pommes de terre à sortir ce type d’emballage». 

 

37 tonnes de plastique économisées 

Les 195 000 € reçus de France relance ont été «décisifs», selon Hélène Maillard, dans le choix du moment pour investir. À terme, ce n’est pas une seule, mais bien toutes les lignes de conditionnement de l’entreprise pour les formats de moins de 1,5 kilo (4) qui seront remplacées. Pour Touquet Savour, le choix d’une nouvelle forme d’emballage va lui permettre d’économiser 37 tonnes de plastique par an. D’ici la fin de l’année, l’entreprise espère commercialiser deux millions de sa nouvelle barquette. Et pense déjà à une manière de la personnaliser pour les fêtes de fin d’année. La créativité de Touquet Savour n’a décidemment pas de limite. 

 

Une entreprise qui cartonne en innovant

Entreprise familiale, Touquet Savour a été fondée par le grand-père d’Hélène Maillard-Dequidt. Elle figure parmi les 200 entreprises de négoce de pommes de terre, ail, oignon et échalote de France, mais se distingue depuis de nombreuses années par son positionnement «premium» avec des variétés «phare» telles que la Pompadour ou la Ratte du Touquet. Spécialisée dans le petit conditionnement, elle emploie 86 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros. Elle valorise chaque année environ 30 000 tonnes de pommes de terre, achetées auprès d’un réseau d’une soixantaine de producteurs, «en grande majorité dans les Hauts-de-France». Selon sa dirigeante, l’une des forces de l’entreprise samarienne est aussi «sa communication» : «Nous avons une forte présence sur les réseaux sociaux, une attachée de presse, des fiches-recettes que l’on renouvelle chaque année pour donner envie aux consommateurs d’acheter des pommes de terre.» Et désormais une gamme d’emballages écoresponsables qui s’inscrivent dans l’ère du temps.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Les Grandes Gueules
Comme le monde agricole, les chasseurs ont désormais leur « Grande Gueule »
Pour faire partie du casting, il faut en avoir... de la gueule. L’émission radiophonique de débat d'actualité a dévoilé ce lundi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde