Aller au contenu principal

Volailles
Un foyer de grippe aviaire confirmé dans un élevage breton

Un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) a été confirmé le 18 août après avoir été découvert la veille, sur un lot de dindes de chair dans un élevage situé sur la commune de Ploërmel dans le Morbihan, rapportent le GDS Bretagne et la préfecture.

dindes et grippe aviaire
C'est le troisième cas de grippe aviaire en France depuis le début de l'été, après un cas dans la Somme et un autre dans la Manche.
© Réussir

Après un nouvel épisode d'influenza hivernal, dans le Sud-ouest, puis l'Ouest, la situation sanitaire « s’était améliorée depuis le début du mois de mai, avec le retour à un niveau de risque classé comme négligeable », retrace le ministère de l'Agriculture sur son site internet. Mais « depuis la mi-mai, une forte augmentation des cas est constatée dans la faune sauvage "autochtone" sur le littoral de la Manche » et « deux foyers en élevage ont été confirmés le 29 et le 30 juillet dans la Manche et la Somme.»

En ce qui concerne le foyer breton récemment découvert dans un élevage de dindes, « les animaux de cet élevage seront rapidement éliminés », souligne le GDS Bretagne ; ce que confirme la préfecture de Bretagne, qui évoque le « dépeuplement des 3 500 dindons présents dans l’élevage ». 

© Préfecture de Bretagne

C'est le troisième cas de grippe aviaire en France depuis le début de l'été, après un cas dans la Somme et un autre dans la Manche. « Cette commune (Ploërmel) n'est pas en zone côtière, le virus est donc déplacé à l'intérieur des terres, par les oiseaux sauvages marins, comme les goélands retrouvés à Loudéac en juillet. Ce foyer démontre la réalité du risque de dissémination du virus en Bretagne par l'avifaune sauvage contaminée », ajoute le GDS Bretagne.

Cette résurgence de la grippe aviaire en plein été fait écho au « risque d’endémisation » de la maladie dans l'Ouest, signalé par le directeur général délégué au pôle Recherche de l’Anses, Gilles Salvat. Ce scénario d'une installation du virus « à l'année » - et non plus seulement hivernale, en lien avec les mouvements migratoires - pouvait passer notamment par les oiseaux sauvages, avait-il expliqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde