Aller au contenu principal

Phytosanitaires
Une proposition de loi pour interdire le glyphosate en débat ce jour à l'Assemblée

C'est ce jeudi 13 janvier qu'une proposition de loi émanant du groupe La France Insoumise (LFI) demandant l'interdiction du glyphosate est débattue en séance publique à l'Assemblée nationale alors qu’une possible ré-autorisation du produit est à l'étude au niveau européen.

Pulvérisation d'herbicide sur céréales.
© Guyot Vincent

En commission des affaires économiques le 5 janvier, les députés de la plupart des groupes de l’Assemblée se sont positionnés contre la proposition de loi (PPL) de Loïc Prudhomme (LFI, Gironde) visant à interdire le glyphosate. « La ligne de la majorité reste claire, pas d’interdiction sans solution », a martelé Jean-Baptiste Moreau (LREM, Creuse). Julien Dive (LR, Aisne) a également rappelé l’opposition de son groupe à toute « interdiction sans alternative », redoutant que le dossier glyphosate « accélère les distorsions de concurrence ». Rappelant son combat au long cours contre les pesticides, le socialiste Dominique Potier a indiqué qu’il s’abstiendrait en séance, estimant qu’il n’appartient pas « au Parlement de statuer sur les questions de molécules et de produits ».

Seuls soutiens à la proposition des Insoumis : Delphine Batho (non-inscrite, Deux-Sèvres) et CédricVillani (non-inscrit, Paris).

La PPL LFI sera examinée le 13 janvier en séance. Dans une interview accordée au Parisien le 4 janvier, le président de la République a reconnu « ne pas avoir réussi » sur le glyphosate, qu’il avait proposé, en 2017, d’interdire dans un délai de trois ans. « Il faut agir sur ces sujets au niveau européen », a-t-il estimé, alors que la France occupe la présidence du Conseil de l’UE jusqu’en juin prochain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Chaque année, environ 10 % des fermes du département de la Somme font  l’objet d’un contrôle administratif, ce qui apparait relativement faible selon  l’administration départementale.
«Trop» de contrôles chez les agriculteurs ? La DDTM répond

Lors de la session de la Chambre départementale d’agriculture de la Somme du 19 mars dernier, l’administration départementale…

Présentation des Prim'holstein.
Les vaches Prim’holstein, les stars de la Foire agricole de Montdidier

Le lundi 1er avril avait lieu la traditionnelle Foire agricole de Montdidier, avec de nombreux exposants. Parmi les…

Gros rendement pour la campagne 2023-2024 de collecte des pneus

Au cours de l’hiver, pendant trente jours, 370 exploitations agricoles de la Somme ont participé à la collecte des pneus…

Quatre kilomètres de haies pour protéger un captage d’eau

En s’associant à un partenaire privé, Christophe Desmis, un agriculteur du Santerre, fait le pari de planter quatre kilomètres…

Le retard pris dans les semis inquiète la CGB comme l’Institut technique de la betterave (ITB) avec un risque «jaunisse»  fort cette année.
Des premiers semis de betteraves sous un ciel nuageux

C’est toujours dans l’attente d’un contingentement des volumes de sucre importé d’Ukraine et de l’autorisation de certaines…

dégâts sanglier approche affût 1er avril
Le tir du sanglier ré-autorisé à partir du 1er avril

La préfecture de la Somme a décidé de prolonger la période de chasse du sanglier dans la Somme sous conditions en modifiant l’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde