Aller au contenu principal

Une pulvérisation de traitement ultra-localisée

Filiale du groupe Exel Industries, Exxact Robotics développe des solutions de pulvérisation de précision. La technologie 3S Spot Spray Sensor localise et pulvérise précisément les mauvaises herbes, maladies, nuisibles et besoins en fertilisations.

C’est une toute jeune entreprise adossée à un grand groupe. Exxact Robotics est une filiale du groupe Exel Industries créée il y a tout juste deux ans. Installée à Épernay, elle s’est fixée comme objectif d’apporter des solutions d’agriculture de précision. En décembre, elle créait l’événement en dévoilant le Traxx, un enjambeur autonome pour le travail du sol en vignes étroites. Un mois auparavant, tout début novembre, c’est une autre de ses technologies qui a fait parler d’elle dans le monde agricole. «Nous avons dévoilé notre technologie 3S Spot Spray Sensor qui permet de détecter les adventices et de réaliser la pulvérisation avec une extrême précision», annonce Vanessa Chaillou, chef produit chez Exxact Robotics.

 

Commercialisation imminente

C’est une technologie innovante, développée par la société sparnacienne depuis plus d’un an, mais qui profite de plusieurs années de recherche. «La première intégration a été réalisée sur les automoteurs Agrifac et à terme, elle le sera sur toutes les marques du groupe Exel Industries», précise Vanessa Chaillou. D’ici peu, ce sera au tour des modèles de Tecnoma, d’Apache et d’Evrard. Puis, la technologie sera déployée sur les gammes Berthoud et Hardi. «Aussi bien sur les automoteurs que sur les traînés», précise la spécialiste. La première commercialisation est programmée pour fin 2022. Dans un premier temps, la technologie ciblera l’usage des herbicides puis à terme, les fongicides, les insecticides et puis la fertilisation azotée.

 

Excellente stabilité de la rampe

Le principe du système 3S Spot Spray Sensor : des capteurs haute précision sont «embarqués» sur la rampe. Actuellement, la configuration choisie est d’une caméra tous les mètres, idéale pour de la pulvérisation buse par buse, ou tous les trois mètres pour la coupure de tronçons. «Ces capteurs ont été spécialement conçus pour notre technologie, informe Vanessa Chaillou. Robustes, ils sont parfaitement intégrés sur la rampe qui profite ainsi d’une excellente stabilité». Un système de Led a même été incorporé dans le capteur afin de pouvoir réaliser un travail de jour comme de nuit.

Délivrer la bonne dose au bon endroit

La technologie développée par Exxact Robotics permet de capter et d’analyser des images en temps réel dans la parcelle. Et ce, grâce à l’intelligence artificielle. «L’information relevée par les capteurs est envoyée au pulvérisateur», détaille la spécialiste. Un câblage a été spécialement conçu pour permettre une communication instantanée avec la console du pulvérisateur intégrée en cabine. «On est sur une détection des adventices en un temps extrêmement court donc il est inutile de réaliser un premier passage au préalable», insiste la chef produit. Le pulvérisateur ayant reçu l’information décide alors «d’ouvrir les buses pour délivrer uniquement la bonne dose au bon endroit». La technologie 3S Spot Spray Sensor fonctionne, pour l’instant, sur sol nu et sur chaumes. Exxact Robotics annonce qu’une équipe sera totalement dédiée à cette technologie pour accompagner les constructeurs du groupe et les agriculteurs utilisateurs. La solution 3S Spot Spray Sensor autorise une vitesse de travail jusqu’à 25 km/h, assurant une pulvérisation ultra-localisée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde