Aller au contenu principal

Canicule
114 ha partis en fumée dans la Somme

Avec 41°C atteints ce 19 juillet, plusieurs feux de chaume et de récolte se sont déclarés dans la Somme. A 19h, 114 ha avaient brûlé.

© À 18 h ce 19 juillet, le SDIS 80 enregistrait 25 feux depuis le matin (11 sur talus et herbe, 10 sur chaume, 3 sur récoltes, 1 engin agricole).

 

 

Températures élevées et montée des vents font rarement bon ménage. Ce 19 juillet, alors que le thermomètre indiquait jusqu’à 41°C dans la Somme, des feux se sont déclarés dans le milieu de l’après-midi. À19h00, la préfecture indiquait des incidents terminés à Ligescourt (7 ha de chaume sur 17), à Hébécourt (4 ha de chaume sur 5), et à Berteaucourt-les-Thennes (35 ha de chaume sur 57).

À Aubvillers, une opération de longue durée était toujours en cours sur 4 hangars de paille totalement embrasés, 30 ha de chaume incendiés. «Quinze personnes ont été évacuées préventivement et ont d’ores et déjà rejoint leurs domiciles», précise-t-elle. À Miannay, le feu est fixé (12 ha de chaume et de récolte sur 32), mais de fortes fumées gênent la visibilité sur la D925, les accès à la commune ont été coupés et une déviation doit être mise en place à partir de Cambron vers la RD3 puis la RD106 et la RD65 par Cahon et Quesnoy-le-Montant.

Les équipements de jardin ont fondu

À Moreuil, où 22 ha de chaume sur 44 en bordure d’un lotissement ont pris feu, les habitants évacués réintègrent leurs habitations. Dans douze maisons où le rayonnement de l’incendie a été important, les équipements dans les jardins ont fondu (mobilier, piscine, cabanon).

À 18 h, le SDIS 80 (service départemental d'incendie et de secours)enregistrait 25 feux depuis ce matin (11 sur talus et herbe, 10 sur chaume, 3 sur récoltes, 1 engin agricole). 114 ha ont ainsi brûlés. «Les vents vont doubler d’intensité à partir de 19h, avec des rafales pouvant atteindre les 80 km/h. Les services de l’État restent mobilisés pour suivre l’évolution de la situation», prévient la préfecture.  

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
De gauche à droite, Rémi Chombart et Laurent Degenne, associés à l’origine  du projet, et Pierre Chombart, responsable du site : «l’idée est de maximiser les capacités de production qu’offre la méthanisation.»
Un méthaniseur véritable pôle de production d’énergies vertes
À Vraignes-en-Vermandois (80), dix-huit agriculteurs se sont associés autour d’une unité de méthanisation bien particulière. En…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde