Aller au contenu principal

Elevage
Au Japon, après Fukushima, une nouvelle espèce de cochons « hybrides »

Dix ans après l'accident nucléaire de Fukushima causé par le tsunami du 11 mars 2011 qui a touché le pays, des conséquences sur la faune sauvage et les animaux d’élevage ont été découverts.

nucléaire et cochon
Si les radiations causées par l’accident nucléaire de Fukushima n’ont pas créé directement de changement génétique sur les porcs et les sangliers, le croisement entre les deux espèces en liberté entraîne l’apparition d’une nouvelle espèce, par hybridation.
© Michael Coghlan

Depuis la mise en place, en mars 2011, d’une zone d’exclusion de 20 kilomètres carrés autour de la centrale nucléaire de Fukushima, les animaux n’ont cessé de proliférer. C’est le cas des sangliers sauvages et des cochons échappés des fermes locales dont certains se sont naturellement reproduits pour créer de nouveaux spécimens hybrides, rapporte la revue Biological Sciences.

Dans l’article intitulé « Dynamique d'introgression de porcs invasifs vers le sanglier sauvage à la suite des catastrophes naturelles et anthropogéniques de mars 2011 », les scientifiques indiquent que le nombre de sangliers est passé de 49 000 à 62 000 entre 2014 et 2018 et que certains se sont mélangés avec les 30 000 porcs domestiques qui ont retrouvé leur liberté après le tsunami. C’est bel et bien une nouvelle espèce qui a été ainsi créée car les gènes ont été modifiés du fait de cette hybridation. « Les radiations n’ont pas créé de changement génétique chez les animaux » affirme l’étude. Cependant, ces nouveaux cochons « hybrides » ont tendance à se reproduire avec les sangliers, ce qui dilue progressivement les gènes des porcs d'élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde