Aller au contenu principal

Céréales
Effondrement de la production du blé dur et envolée des prix

Les fabricants de pâtes tirent la sonnette d'alarme en agitant la menace d'une pénurie si des mesures d'urgence ne sont pas prises.

pâtes
© Pixabay

Le dérèglement climatique perturbe le marché du blé dur, selon le syndicat des industriels de fabricants des pâtes alimentaires de France (Sifpaf). En effet, les pluies très abondantes en Europe et une sécheresse sans précédent au Canada conduisent à une pénurie de blé dur, la matière première des pâtes alimentaires, et à une flambée historique des prix mondiaux. Ils ont augmenté de plus de 30 % sur les places internationales en quelques semaines.

Au Canada, le premier producteur mondial qui contrôle les deux tiers du commerce mondial du blé dur, la sécheresse exceptionnelle devrait conduire à une récolte, selon les observateurs du marché, de moins de 4,2 millions de tonnes (Mt), soit 32 % de moins que la moyenne des cinq dernières années et près de 30 % de moins que les prévisions du 20 juillet. Avec un stock historiquement bas, il ne sera pas possible d’alimenter le marché mondial avec des blés durs stockés, estime le Sifpaf.

En Europe, la récolte devrait s’élever à 7,3 Mt s’avère insuffisante pour satisfaire les besoins estimés à 9,5 Mt. Enfin, en France, le marché a été durement affecté par des pluies particulièrement abondantes pendant la floraison et durant la moisson, réduisant fortement le potentiel utilisable de blé dur français pour fabriquer des pâtes alimentaires. Au final il manquerait 2 Mt pour satisfaire les besoins des fabricants de pâtes dans le monde.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde