Aller au contenu principal

Gastronomie
Envie de goûter des fromages ? Les inscriptions au Cheese Festival sont ouvertes

La troisième édition du Cheese Festival s'enrichit d'un concours national de dégustation pour lequel les organisateurs cherchent des jurés parmi les consommateurs éclairés.

Cheese Festival
© Cheese Festival

Du samedi 29 au lundi 1er mai 2023, le Cheese Festival organisé à Issoire en terre auvergnate, tiendra sa troisième édition. A cette occasion, il s'enrichit d'un volet professionnel avec l'organisation du premier « concours national de fromages ». Si le jury de ce concours est composé de professionnels reconnus pour apporter leurs éclairages, il est également ouvert à d'autres professionnels et consommateurs avertis.

En vous inscrivant aux sélections pour devenir juré, et si vous êtes sélectionné, vous aurez l'opportunité de côtoyer des maîtres artisans fromagers et meilleurs Ouvriers de France et du Monde dans le jury. Pour ce faire, rien de plus simple. Il suffit de se rendre sur la page web du Cheese Festival, de répondre à quelques questions sur l'univers du fromage, de renseigner ses coordonnées et... d'attendre patiemment la réponse des organisateurs. Ces derniers rappellent que la fonction de juré est réservée aux personnes majeures, qu'elle est bénévole et qu'à ce titre, elle ne fait l’objet d’aucune indemnisation par l’organisateur, si ce n'est le plaisir de goûter différents fromages.

Un marché pour les producteurs de fromages

Le Cheese Festival, c'est aussi et toujours un marché de producteurs pour des échanges et des ventes en direct, ainsi que de nombreuses animations : Cheese Fest'Image, tables rondes, ateliers, exposition... Pour les producteurs de fromages – on en attend une quarantaine -, la priorité doit être donnée aux fabrications au lait cru. Hormis cela, cette 3e édition s’annonce une fois encore comme un haut lieu de  découverte des savoir-faire de plaine comme de montagne, de France et d’ailleurs, autour des élevages de vaches, brebis, chèvres voire de bufflonnes, avec des fromages à croûte fleurie ou lavée, à pâte molle ou pressée…

Programme complet et inscription pour devenir juré au concours sur https://www.cheesefestival.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde