Aller au contenu principal

Lait
Le prix du lait 2021 sera plus fort qu'en 2020 promettent les industriels privés

Les entreprises privées de collecte et de transformation du lait répondent positivement à l'attente des éleveurs d'une meilleure rémunération du lait.

Prix du lait
© Pixabay

Réunis en assemblée générale le 3 juin, les industriels privés - au travers de leur porte-parole Robert Brzusczak, président de leur fédération, la Fnil - assurent que le prix du lait payé aux producteurs en 2021 sera supérieur au prix moyen 2020.

Cette hausse serait la conséquence des négociations commerciales annuelles avec la grande distribution et d’une « situation des marchés qui s’améliore ». Mais ces éléments de conjoncture mettent du temps à parvenir dans les cours de ferme. « Il y a toujours un décalage de deux ou trois mois sur le prix payé aux éleveurs », explique Robert Brzusczak.

Quelques jours plus tôt, les éleveurs laitiers alertaient sur la hausse de leurs charges et demandaient une hausse rapide des prix payés. « La hausse des coûts de production est très préoccupante », concède Jehan Moreau, directeur de la Fnil, alertant également sur la hausse des coûts de fabrication que subissent les transformateurs. « Il y a aussi une hausse des coûts industriels sur le transport, l’énergie et les emballages. Nous avons aussi quelques sueurs froides », illustre-t-il.

Les industriels privés représentent 45% de la collecte de lait hexagonale. Le reste est collecté par les coopératives laitières.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

hôtel à cochons
En Chine, une méga-ferme de 600 000 porcs en construction
Cet « hôtel à cochons » devrait permettre de produire environ 54 000 tonnes de porcs par an.
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
114 ha partis en fumée dans la Somme
Avec 41°C atteints ce 19 juillet, plusieurs feux de chaume et de récolte se sont déclarés dans la Somme. A 19h, 114 ha avaient…
Quand le respect de la réglementation sur les couverts se heurte au bon sens
La sécheresse qui touche depuis plusieurs semaines le département de la Somme ne favorise pas l’implantation des couverts…
pois de conserve
L'obligation de semer des Cipan partiellement levée
La préfecture de la Somme a levé, ce vendredi 12 août 2022, l’obligation d’implanter un couvert végétal après une culture de pois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde