Aller au contenu principal

TVA et activités équestres

Depuis le 2 juin 2021, l’Administration a remis à jour la réglementation sur les activités équestres et les modalités d’application de la TVA à celles-ci.

Un arrêt rendu en 2012 par la Cour de justice de l’Union européenne avait remis en cause l’application du taux réduit de TVA sur les activités équestres. Des mesures d’accompagnement avaient été mises en place pour les activités d’animation et d’utilisation des installations sportives, sans pour autant être sûr que les exploitants soient irréprochables dans leur mode de facturation. 

 

Application du taux de 5,50 %

C’est désormais chose faite, l’administration fiscale a actualisé le bulletin officiel des finances publiques applicable aux activités équestres. Elle conforte et sécurise l’application du taux réduit de TVA à 5,5 % pour l’accès aux installations à caractère sportif des établissements équestres (manège, carrière, parcours, écurie et équipements sportifs recensés en application de l’article L. 312-2 du code du sport). Celle-ci demeure une prestation distincte et indépendante. Elle précise également que le taux réduit de 5,5 % demeure applicable aux prestations d’animation, de découverte et de familiarisation. 

Désormais, pour déterminer la part des prestations relevant de ce taux de 5,5 %, deux méthodes sont possibles.

La méthode réelle : les entreprises auront la possibilité de retenir un taux supérieur à 50 % s’ils sont en mesure d’établir que la part de leurs coûts afférente aux droits d’accès aux installations sportives excède cette proportion. De ce fait, elles établissent la part de leurs coûts d’accès aux installations sportives afin de leur appliquer un taux réduit de TVA de 5,5 %. En cas de contrôle, une analyse des coûts réellement supportés par l’entreprise devra être communiquée.

La méthode forfaitaire : dans un souci de sécurité juridique pour les entreprises, il est admis à titre pratique que la part des prestations soumises au taux réduit de TVA de 5,5 % soit estimée forfaitairement à 50 % du prix hors taxe des prestations en cause (carte, cours, pensions, stage...).

Cette actualisation a pour conséquence de sécuriser l’application du taux de TVA de 5,5 % à hauteur de 50 % minimum.

Compte tenu des conséquences de la mise en œuvre de ces nouvelles mesures, afin de conserver un chiffre d’affaires équivalent aux ventilations usuellement pratiquées, il est proposé d’augmenter les tarifs de 3 % sur le toutes taxes comprises. Cette recommandation permettra d’assurer la pérennité de l’exploitation équestre.

Des échanges sont en cours avec les services de l’administration fiscale afin de connaître le calendrier de mise en œuvre de ces nouvelles mesures.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Cet attelage complet est la copie miniature de l’équipement d’un agriculteur  qu’Illian connaît. Une fierté de l’avoir recomposé à l’identique.
Illian expose ses pépites à l'agree mini show
À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde