Aller au contenu principal

Agroalimentaire
Des entreprises régionales et leurs innovations au SIRHA de Lyon

Le salon professionnel de la restauration, de l’hôtellerie et du food service a ouvert ses portes ce jeudi 23 jusqu’au 27 septembre. Sur place, les visiteurs peuvent faire connaissance avec plusieurs entreprises des Hauts-de-France qui ont certains atouts à présenter.

Parmi les quelque 2 000 exposants présents au Sirha de Lyon, 25 entreprises de la région des Hauts-de-France sont réunies sous la même bannière, dans les halls « Produits » et « Viandes ». Elles sont accompagnées dans cette aventure – il s’agit quand même d’un rendez-vous « business » - par les deux marques régionales Terroirs Hauts-de-France et Saveurs en’Or, Agro-Sphères, l’association régionale des entreprises agroalimentaires et le Comité de Promotion des Hauts-de-France.

« Le SIRHA est une occasion stratégique pour présenter les atouts de la région et attirer des projets d’implantations agroalimentaires en Hauts-de-France », expliquait-on chez Agro-Sphères à la veille du départ pour ces cinq jours d’exposition.

Les entreprises participantes ont quant à elles toutes une (ou plusieurs) bonne(s) raison(s) d’y aller, à commencer par la présentation de nouveautés dans leurs gammes. Parmi elles, plusieurs de la Somme : la Conserverie Saint-Christophe installée à Argoules avec sa terrine d’aster maritime primée d’un Prix Épicure de Bronze par Le Monde de l’Épicerie ; la biscuiterie Tourniayre de Roye qui vient de lancer une gamme de coupes en gaufrette, le traiteur asiatique SIAS ou encore Cocorette pour la gamme « In ovo » lancée avec Seleggt et sa gamme « Merci les algues » dont les œufs sont issus de poules nourries sans antibiotiques, avec un aliment à base d’algues vertes ou rouges.

Regroupant sous sa bannière pas moins de 130 producteurs, la marque régionale née en Picardie Terroirs Hauts-de-France est aussi de la partie. Dans ses cartons, des nouveautés à découvrir pendant le Sihra : la gamme de pâtes à tartiner à base de féveroles créée par Graine de choc, la salade Flamande aux harengs fumés, la salade Persillade de pommes de terre et la salade de poireaux vinaigrette développées par Le Maraîchef ou encore « La barre à cœur », une barre énergétique fabriquée à base de carottes, de noisettes et de spiruline par l’entreprise Nutrition.

Parmi toutes ces spécialités, certaines ne devraient pas avoir de mal à taper dans l’œil des professionnels auxquels le salon lyonnais est réservé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Le marché aux bestiaux, installé sur 4 ha à Tilloy-les-Mofflaines, serait trop coûteux pour la Communauté urbaine  d’Arras (CUA).
Sans marché aux bestiaux d’Arras, l’élevage régional sera affaibli
La Communauté urbaine d’Arras (CUA), propriétaire du marché aux bestiaux, va cesser cette activité jugée trop onéreuse fin 2021.…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde