Aller au contenu principal

Loisirs
Mieux connaître la Bleue en se baladant

Deux parcours de balade ont été créés de part et d'autre de la frontière franco-belge sur des applications mobiles afin de permettre au grand public de (re)découvrir la race la Bleue du Nord, aussi appelée la Bleue mixte.

La Bleue du Nord ou la Bleue mixte… ça vous dit quelque chose ? Probablement, si on est un agriculteur du nord de la France ou belge, mais force est de reconnaître qu'elle est beaucoup moins connue que ses collègues charolaises ou limousines. Il faut dire que cette race, à la robe tachetée aux reflets bleutés, avait presque disparu des pâtures à la fin des années 1990. C'est grâce au projet européen transfrontalier BlueSter, lancé en 2008, que la Bleue du Nord a été remise au goût du jour. Depuis 2018, avec le deuxième volet de ce programme, appelé projet Interreg BlueSter, l'objectif est de mieux valoriser les produits de la Bleue mixte qui, comme son nom l'indique, est à la fois une race laitière et une race à viande. Dans ce cadre, deux parcours de balade reliés à des applications mobiles ont été créés afin de faire (re)découvrir cette vache au grand public.

 

Côté France : Baladavesnois

Du côté français, c'est l'application Baladavesnois qui a conçu un parcours, dans le parc naturel régional de l'Avesnois donc, autour de la Bleue du nord. Le parcours qui s'intitule «Divine, la vache Bleue du Nord» débute à Saint-Hilaire-sur-Helpe et est long de 5,23 km. Il est le 21e parcours créé par l'application. Le principe ? «On suit Divine tout au long du parcours. Au fur et à mesure, elle va nous demander de prêter attention à certaines choses et nous donner des informations et/ou nous poser des questions. Cela peut prendre la forme de question-réponse mais aussi de jeux. Le tout porte à la fois sur la Bleue du Nord mais aussi sur la faune et la flore du parc.» Conçue pour les familles, l'application présente un avantage : la possibilité de télécharger le parcours avant afin de ne pas dépendre de la connexion internet de nos campagnes…

 

Côté Belgique : Totemus

Autre application, autre concept. Chez nos voisins belges, c'est Totemus qui a pris en charge la création d'un parcours autour de la Bleue du Nord qui se fait appeler ici la Bleue mixte afin de ne pas être confondue avec sa consœur la Blanc bleue belge. Cette fois, le parcours, intitulé "À la découverte de Divine, la vache bleue", fait 7,5 km et se déroule dans la région de Namur. Là où Baladavesnois est vraiment orienté balade, Totemus a pris le parti de faire une véritable chasse au trésor. Le but  : suivre les indications afin d'acquérir un totem. Le principe de Totemus est de pousser le consommateur à accumuler des totems…

 

Productions diverses

Les deux parcours ont rencontré un certain succès depuis leur lancement il y a quelques mois. Pour Sébastien Seguin, maire d'Avesnes-sur-Helpe, le fait que ce projet soit francobelge est «très judicieux car le tourisme n'a pas de frontières». «Ce projet répond à des problématiques et attentes actuelles : plus de place au circuit court, les vacances au plus près…», poursuit Guislain Cambier, président du bureau du syndicat mixte du Parc régional naturel de l'Avesnois. Aussi, au-delà de cet aspect touristique, l'Union bleue, organisme qui coordonne le projet BlueSter, espère que ces parcours permettront de mettre en avant les productions de la Bleue du Nord : le Pavé bleu, le Cendré des près ainsi que les yaourts de type Skyr, mais aussi la viande. Au total, une vingtaine d'éleveurs belges et sept français sont impliqués dans le projet. 

 

Pratique

Les deux applications sont gratuites et disponibles sur l'Apple Store et le Play Store (Androïd).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Bien que son industriel laitier, Danone, pousse à plus de production, le jeune Thomas Buquet a joué la prudence  et l’exploitation ne devrait pas produire plus. Au contraire, l’objectif est de descendre entre 70 et 75 vaches.
Un robot pour conforter la gestion du travail
À 26 ans, tout juste installé depuis un peu plus d’une année en Gaec avec son frère Nicolas à Blargies, dans le Nord-Ouest de l’…
Atelier de multiplication porcin cherche son nouvel éleveur
Depuis trente-trois ans, Agnès Boone-Duacheux exerce avec passion son métier d’éleveuse porcin spécialisée en multiplication,…
Rien qu’en 2022, la facture énergétique pour Sodiaal s’élève à 100 millions  d’euros supplémentaires par rapport  à l’an dernier.
Sodiaal décroche et s’en excuse auprès de ses coopérateurs
À la traîne depuis quelques mois en matière de prix du lait payé aux éleveurs par rapport à d’autres entreprises laitières, la…
Bertrand Achte, Maxence Turbant, Erwin Pardon et Leslie Camus.
Pas d'accord avec McCain sur les prix pour la campagne 2024
C'est historique : pour la seconde fois depuis sa création en 1997, le Gappi et McCain n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur…
Cristal Union
Cristal Union paiera « plus de 40 euros par tonne » les betteraves récoltées en 2022
Sans attendre la fin de la période d’arrachages des betteraves, le groupe coopératif Cristal Union a fini lui aussi par annoncer…
Quand il imagine un parcours d’obstacles, Arnaud Bazin pense toujours au cheval avant tout.
Arnaud Bazin, metteur en scène des concours de saut d’obstacles
Dans un concours hippique, c’est lui qui amène le décor. Il fait en sorte que les acteurs, couples cheval-cavalier, puissent y…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde